Kepler-1647b, la planète aux deux étoiles

Kepler a détecté des centaines d’exoplanètes différentes durant ces dernières années mais peu d’entre elles sortent réellement du lot. Il arrive cependant que le télescope spatial fasse de belles découvertes et c’est précisément le cas ici puisqu’il a mis la main sur une nouvelle planète de la taille de Jupiter : Kepler-1647b. Sa taille n’est d’ailleurs pas sa seule particularité.

Loin de là même car cette étrange planète se trouve aussi dans l’orbite de deux étoiles différentes ! En d’autres termes, Kepler-1647b est une exoplanète circumbinaire.

Kepler-1647b

Kepler-1647b est en orbite autour de deux étoiles (crédits : Lynette Cook).

Si vous n’êtes pas familiers de la chose, alors sachez que cela veut tout simplement dire que la planète est en orbite autour d’une étoile binaire et donc autour d’un système composé de deux étoiles orbitant autour d’un centre de gravité commun.

Kepler-1647b est une planète circumbinaire

Ces systèmes sont assez rares, bien entendu, et le premier d’entre eux a été détecté au début des années 90 dans l’amas globulaire M4 de la constellation du Scorpion, à environ 12 400 années-lumière de notre propre système solaire.

Toutefois, il a fallu attendre 2005 pour découvrir la première planète circumbinaire, une planète située cette fois dans le système HD 202206. D’autres planètes de ce genre ont été découvertes dans les années qui ont suivi et Kepler-1647b est la onzième de la liste.

D’après les relevés effectués par les astronomes responsables de la découverte, cette planète aurait quelque chose comme 4,4 milliards d’années et elle serait donc aussi ancienne que la Terre. En outre, elle se situe dans la constellation du Cygne à 3 700 années-lumière de notre propre système.

Les deux étoiles sont assez proches de notre Soleil pour leur part et une d’entre elle est un peu plus grande que l’autre.

Si vous vous intéressez à l’astronomie et à la détection des exoplanètes, alors vous savez sans doute que Kepler se base sur les variations de lumière des étoiles pour détecter la présence d’éventuelles exoplanètes. Le système est bien rodé mais il n’est pas parfait pour autant.

Les planètes circumbinaires sont très difficiles à détecter

En réalité, il est même très perfectible et il est ainsi difficile de trouver des exoplanètes circumbinaires en s’appuyant sur cette méthode. Pourquoi ? Tout simplement parce que ces planètes tournent autour de deux étoiles qui tournent elles-mêmes autour d’un centre de gravité situé entre elles.

Dans ce contexte, le passage de la planète devant les deux astres peut varier dans la durée et les astronomes doivent donc utiliser des algorithmes avancés pour parvenir à la détecter et à déterminer ses caractéristiques.

Dans ce cas précis, Kepler-1647b a été détecté pour la première fois en 2011 par l’astronome Laurance Doyle. Toutefois, il lui a fallu plusieurs années pour déterminer ses caractéristiques.

En attendant, sachez que cette planète est située dans une zone habitable. Elle n’est donc ni trop proche ni trop éloignée de ses deux étoiles.