Clicky

Kepler a repris contact avec la NASA !

La NASA a perdu le contact avec Kepler en fin de semaine dernière. Le pire était à craindre mais l’histoire s’est finalement bien terminée. Le télescope a effectivement repris contact avec les équipes au sol cette nuit. Attention cependant car rien n’est encore joué. A présent, l’agence spatiale américaine va devoir identifier la panne et résoudre le problème.

Kepler a été mis en service en 2009. A la base, la mission devait durer trois ans mais la NASA a décidé de la prolonger à plusieurs reprises. Elle se terminera ainsi cette année, à moins bien entendu qu’elle ne soit reportée une nouvelle fois.

Kepler

Kepler is back !

Ce télescope spatial a pour mission de détecter les exoplanètes en analysant les variations de la luminosité de 145 000 étoiles situées dans une région de la Voie Lactée.

Kepler a connu de nombreux rebondissements

Il a pas mal bossé durant ces dernières années et il nous a ainsi permis de découvrir environ 150 exoplanètes gravitant autour de 76 étoiles différentes. Les ingénieurs en charge du projet n’ont d’ailleurs pas fini de traiter les données transmises par l’appareil.

Kepler a eu une histoire assez mouvementé. Le projet a été reporté plusieurs fois à cause de diverses coupes budgétaires et le télescope a aussi connu plusieurs pannes durant ces dernières années. Il a même du réinitialiser son processeur à deux reprises à cause d’un problème touchant son alimentation électrique et il a en plus perdu deux roues de réaction suite à de nombreuses frictions.

L’appareil a connu un nouvel écueil en fin de semaine dernière. En effet, la NASA a brusquement perdu le contact avec le télescope et ses experts ont même du réquisitionner le Deep Space Network pour tenter de le réveiller. Fort heureusement pour eux, et aussi un peu pour nous, leurs efforts ont fini par payer.

Il reste à identifier la panne

L’agence a effectivement annoncé ce matin avoir repris le contact avec Kepler. D’après le communiqué de presse publié par ses soins, un problème grave aurait contraint l’appareil à se placer en mode urgence.

Mais voilà, le truc, c’est que personne ne sait ce qui s’est réellement produit. Pour le moment, la NASA s’est contenté de modifier l’inclinaison de son antenne pour la faire pointer vers la Terre afin de télécharger toutes les données de télémétrie de l’appareil. Elles devraient permettre à ses spécialistes de trouver la cause de ce dysfonctionnement.

Maintenant, la vraie question, c’est évidemment de savoir si ce fameux problème peut être résolu. Il faudra attendre encore un peu pour le savoir.