Clicky

Keynote Apple : un point sur les annonces du 9 mars

Apple vient de tenir son Keynote printanier. Comme prévu, la firme a profité de l’occasion pour faire un point complet sur la Watch avant son lancement, avec quelques révélations très intéressantes à la clé portant sur son prix ou encore sur la date de sa sortie. Quelques chose me dit que les croqueurs de pommes apprécieront ce qui suit.

D’autant que la petite montre n’a pas été la seule à monter sur scène ce soir. Tim Cook et ses associés ont aussi évoqué d’autres produits comme l’Apple TV,

Keynote Apple Watch mars 2015

Spring Forward. Sacrée accroche, non ?

Sans surprise, Apple a ouvert le bal avec plusieurs séquences tournées dans l’une de ses dernières boutiques. Avec de nombreux visages souriants, bien entendu. Tim Cook est ensuite monté sur scène avec quelques chiffres. Plus de 453 boutiques ont ouvert leurs portes à ce jour, dans pas moins de 16 pays.

Une baisse de prix pour l’Apple TV

Il a ensuite laissé sa place au CEO de la chaine HBO, qui a annoncé le lancement de HBO Now sur l’Apple TV pour le mois d’avril aux Etats-Unis, le tout pour un coût fixé à 14,99 dollars par mois. Pas sûr que Netflix ait du souci à se faire pour le moment.

Le bon côté de la chose, c’est que nous avons eu droit à une nouvelle bande-annonce pour Game of Thrones.

Autre point intéressant, Tim a aussi annoncé une baisse sur le prix de vente de l’Apple TV. Cette dernière sera désormais proposée à 69 dollars.

ResearchKit : capture 1

ResearchKit, ou quand Apple veut révolutionner la médecine moderne

D’enchainer, ensuite, avec l’iPhone 6. D’après un sondage tombé du ciel, 99% des personnes ayant acheté un des derniers téléphones de la marque seraient totalement comblées.

Oui, et si vous voulez tout savoir, ce ne sont pas moins de 700 millions qui ont été vendus par Apple à ce jour. Il faut bien l’avouer, il s’agit d’un chiffre très impressionnant.

Tim a aussi évoqué son service de paiement mobile, en indiquant qu’il était désormais compatible avec des centaines de terminaux de paiement différents, et même avec certains distributeurs Coca-Cola. Il est ensuite revenu sur l’écosystème de ses iDevices, et plus précisément sur CarPlay, HomeKit et HealthKit.

La Pomme Croquée a d’ailleurs présenté un nouveau framework entièrement dédié à la recherche médicale. ResearchKit, c’est son nom, est déjà utilisé par certains universités et par certains hôpitaux : Oxford, Sage, Rochester Medical Center, Sanford Medecine, etc.

Grâce à lui, l’iPhone pourra faire office d’outil de diagnostique pour certaines maladies chroniques ou dégénérative comme l’asthme, Parkinson ou même le cancer du poumon. Apple n’aura pas accès à ces informations. Ah, et le framework sera totalement open source. J’avoue, ça fait bizarre. Disponible dès à présent pour les éditeurs.

New MacBook : image 1

Le retour du MacBook !

Tim Cook est ensuite passé… aux Mac. Avec plein de chiffres très impressionnants là encore. Les ordinateurs de la marque sont maintenant partout. Dans les écoles, dans les entreprises, chez ma boulangère, et les ventes ont même augmenté de 21%. Pas mal, surtout vu l’état du marché.

Mais voilà, la firme ne veut pas en rester là et elle a donc réinventer l’ultrabook avec… le MacBook. Tout simplement.

Il est extrêmement fin. 13,1 mm à l’endroit le plus épais. Cela n’a l’air de rien mais ça fait 24% de moins que le MacBook Air. Sans surprise, il hérite d’une belle coque en métal, avec trois coloris au choix : gris foncé, gris clair et or.

Derrière, il a aussi droit à un nouveau clavier rétro-éclairé occupant quasiment toute la largeur de la machine, avec des mécanismes spécifiques pour les touches. L’écran Retina est aussi de la partie, bien sûr, avec une diagonale de 12 pouces et une définition en 2304×1440.

Le pavé tactile fait la part belle aux capteurs. Plus de mécanismes, donc, exactement comme le laissaient présager les rumeurs de ces derniers mois. Grâce à ces changements, il est capable de détecter le niveau de pression de nos doigts.

Lorsque nous regarderons un film, par exemple, plus nous appuierons fort sur la bouton d’avance rapide, et plus le défilement sera rapide.

Pas mal, et ce n’est pas fini car le nouveau MacBook est aussi dépourvu de ventilateur. Il ne fera donc pas le moindre bruit et ça, c’est plutôt chouette. Côté processeur, on aura droit à un Intel  Core M cadencé à 1,1 Ghz basse-consommation (5 watts), pour une autonomie estimée à une journée de travail, soit entre 9 et 10 heures. Avec 8 Go de RAM et 256 Go de disque dur.

Le WiFi 802.11ac est de la partie, de même pour le Bluetooth 4.0. Le nouveau MacBook est ultra connecté mais il mise tout sur les ondes. Logique puisqu’il est quasiment dépourvu de ports. Il n’en a qu’un seul en fait : de l’USB-C. Il sera cependant possible de l’utiliser pour connecter la machine à des disques durs, des écrans (VGA, HDMI) et d’autres périphériques.

On résume :

  • Ecran Retina de 12 pouces (2304×1440).
  • Processeur Intel Core M @1,1 GHz.
  • 8 Go de RAM.
  • 256 Go d’espace de stockage en SSD.

Côté prix, il faudra compter 1 299 dollars pour en profiter. Lancement prévu le 10 avril. En marge, Apple va aussi lancer de nouveaux MacBook Air et MacBook Pro. J’en parlerai sans doute davantage dans un article dédié, demain matin.

Watch : image 1

Avec un peu de Watch en prime

Tim Cook a attendu la fin du Keynote pour revenir sur la Watch. Le nouveau produit révolutionnaire de la marque, pour paraphraser son CEO. Pour lui, c’est simple, la montre est le produit parfait que tout le monde attendait.

Son atout maitre ? Elle répond à tous les usages et elle a été pensée pour satisfaire les sportifs, les personnes soucieuses de leur santé et finalement la terre entière.

Bon, je plaisante mais Tim a tout de même annoncé une bonne nouvelle. La montre embarquera un microphone et il sera ainsi tout à fait possible de l’utiliser comme un combiné téléphonique pour prendre les appels.

On pourra aussi communiquer plusieurs Watch ensemble pour partager des infos saisissantes comme des petits dessins ou même… les battements de son coeur.

Concernant l’activité, eh bien sachez que la Watch vous affichera un rapport tous les lundi, et elle pourra même définir vos objectifs à votre place, en fonction de ce que vous avez fait la semaine précédente. Evitez juste de commencer par un marathon, hein.

La Watch fera la part belle aux notifications, bien entendu. Toutes les alertes reçues sur votre iPhone pourront être récupérées sur l’écran de la montre. Les développeurs pourront cependant aller plus loin avec le WatchKit s’ils le souhaitent.

Ensuite, nous avons eu droit à quelques démos. La plus impressionnante de toutes, du moins de mon point de vue, c’est l’application développée par Uber. Elle nous permettra de commander un chauffeur directement depuis la montre. Pas mal, et l’interface est plutôt sympa. Pareil pour Shazam. Plus besoin de sortir le téléphone de la poche.

Sinon, la Watch pourra aussi être utilisée pour déverrouiller sa chambre d’hôtel, pour lire et répondre à ses textos. Là, on pourra soit utiliser des messages enregistrés, soit donner de la voix.

Ah et la montre va avoir droit à sa propre boutique d’applications.

Et qu’en est-il de l’autonomie de la montre ? Elle pourra tenir 18 heures. 

Bon, et côté prix alors ? Tout dépendra du modèle choisi.

  • Apple Watch Sport : 349 dollars ou 399 dollars en fonction de la taille.
  • Apple Watch : 549 dollars ou 599 dollars en fonction de la taille.(*)
  • Apple Watch Edition : à partir de 10 000$.

(*) Tout dépendra du bracelet choisi, naturellement. Les modèles les plus luxueux pourront doubler la mise.

La Watch sera disponible en pré-commande le 10 avril, pour un lancement prévu le 24 avril.

Mots-clés applewatch