Keynote Apple : tout sur l’iPhone 6, l’iPhone 6 Plus et la Watch

La Keynote Apple vient de se finir et autant dire qu’elle restera sans doute gravée dans l’esprit de tous les croqueurs de pommes. Ces derniers en ont effectivement eu pour leur argent et les annonces se sont ainsi succédées à un rythme effréné. Or justement, si vous voulez tout savoir de l’iPhone 6, de l’iPhone 6 Plus et de la Watch, alors vous êtes au bon endroit. Même chose pour les dernières nouveautés propres à iOS 8, d’ailleurs.

Je pense que nous serons tous d’accord pour dire que la firme de Cupertino était attendue au tournant. La vérité, c’est qu’elle s’est fait assez discrète au premier semestre de l’année, et pas mal de gens commençaient à trouver le temps long.

iPhone 6 & iPhone 6 Plus

Mais c’est désormais de l’histoire ancienne et ces récentes annonces devraient ainsi vous permettre de tenir le coup en attendant la prochaine Keynote. Oui, parce qu’il risque d’en y avoir d’autres avant la fin de l’année.

iPhone 6

Et on commence tout de suite avec l’iPhone 6, ou plutôt avec le premier d’entre eux puisque le nouveau terminal d’Apple se décline bien en deux versions distinctes. Exactement comme le laissaient entendre les dernières rumeurs en date. Des rumeurs qui se sont faites très insistantes, depuis le début de l’été, d’ailleurs.

L’iPhone 6 (tout court) est donc la déclinaison compacte du nouveau terminal pommé. Il arbore une belle robe métallique, taillée d’un seul tenant dans un bloc d’aluminium. Afin de laisser passer les ondes radio (WiFi, Bluetooth, etc), Apple a juste ajouté deux languettes de plastique pour couper la structure. Elle a aussi découpé son logo à même la coque, pour le recouvrir ensuite d’une pièce de plastique.

Là dessus, la Pomme Croquée a aussi apporté quelques changements d’ordre ergonomique. Le bouton de mise sous tension passe ainsi sur la tranche droite de l’appareil. Aucun changement de l’autre côté en revanche, en dehors de la forme des deux boutons dévolus au contrôle du volume.

Comme souvent, Apple n’a pas détaillé l’intégralité des spécifications techniques de son terminal, mais voici tout de même une petite liste pour vous aider à vous y retrouver. Elle sera mise à jour à mesure que les infos tomberont, bien sûr :

  • Ecran Retina HD de 4,7 pouces (officiel).
  • Résolution en 1134×750, densité de pixels de 326 ppp (officiel).
  • Processeur double coeur A8 64-bit (officiel).
  • Co-processeur M8 (officiel).
  • 2 Go de mémoire vive (rumeurs).
  • 16/64/128 Go d’espace de stockage (officiel).
  • Capteur 1,5µ de 8 millions de pixels (officiel).
  • Optique f/2.2 (officiel).
  • Caméra frontale de 1,2 millions de pixels (officiel).
  • WiFi 802.11 a/b/g/n/ac, Bluetooth 4.0 LE, NFC (officiel).
  • Compatible avec les réseaux de type 4G / LTE (officiel).

On est évidemment bien loin de ce que propose la concurrence, mais cela n’a rien d’étonnant et il en a toujours été ainsi pour les iPhone. Comme à l’accoutumée, Apple a préféré se concentrer sur les lignes et sur les fonctions de son téléphone.

Notez tout de même que la nouvelle puce A8 mise au point par Apple est censée être beaucoup plus puissante que le modèle précédent. 25% pour la puissance de calcul brute, et 50% pour les graphiques. Elle consomme aussi moins d’énergie. Grâce à elle, l’iPhone 6 aura 50% d’autonomie en plus. Enfin jusqu’à ce que vous le mettiez à jour avec iOS 9 bien sûr.

Le co-processeur M8, pour sa part, pourra mesurer en continu les données capturées à l’aide de l’accéléromètre, du gyroscope et du compas intégrés au terminal. Puisqu’on en parle, sachez que ce dernier embarque bien un baromètre, et il pourra ainsi connaître à tout moment notre altitude.

Côté photo, l’iPhone 6 aura droit à un nouveau capteur, et à une nouvelle technologie : le Focus Pixels. Son autofocus sera plus précis, et plus réactif. Avec un stabilisateur non optique en prime. Côté vidéo, et bien il pourra enregistrer en 1080p à 30 ou 60 images par seconde. Un mode « slow motion » sera de la partie, avec la possibilité de tourner en 120 ou 240 images par seconde.

Côté prix, et bien tout dépendra du modèle choisi : 199$ pour la version 16 Go, 299$ pour la version 64 Go et 399$ pour la version 128 Go. Ces tarifs prennent évidemment en compte les offres des opérateurs américains. Sans abonnement, il faudra compter 709€, 819€ et 919€ pour les trois modèles.

Le lancement est prévu pour le 19 septembre, avec trois couleurs en choix : gold, silver et space grey. Les pré-commandes démarreront le 12 septembre.

iPhone 6 Plus

L’iPhone 6 Plus est évidemment très proche de son petit frère, esthétiquement parlant. Il reprend exactement les mêmes matériaux, les mêmes finitions et la même ergonomie. Le tout en version XXL, bien sûr, puisqu’il se place cette fois sur le segment des phablettes. Une grande première dans l’histoire de son constructeur.

Même chose que précédemment, la Pomme Croquée n’a pas encore listé toutes les spécifications techniques de son nouveau terminal, mais voici une petite liste reposant à la fois sur les annonces de ce soir et sur les dernières rumeurs en date :

  • Ecran Retina de 5,5 pouces (officiel).
  • Résolution en 1920×1080, densité de pixels de 401 ppp (officiel).
  • Processeur double coeur A8 64-bit  (officiel).
  • Co-processeur M8  (officiel).
  • 2 Go de mémoire vive (rumeurs).
  • 16/64/128 Go d’espace de stockage (officiel).
  • Capteur 1,5µ de 8 millions de pixels. (officiel).
  • Optique f/2.2 (officiel).
  • Caméra frontale de 1,2 millions de pixels (officiel).
  • WiFi 802.11 a/b/g/n/ac, Bluetooth 4.0 LE, NFC (officiel).
  • Compatible avec les réseaux de type 4G / LTE (officiel).

Parmi les différences notables, il y a aussi la technologie utilisée pour la stabilisation des photos. Contrairement à son petit frère, l’iPhone 6 Plus aura droit à un stabilisateur optique.

L’iPhone 6 est plus grand, donc, et il est aussi plus cher. Là encore, tout dépendra du modèle choisi, mais vous aurez intérêt à avoir un compte en banque bien garni pour pouvoir en profiter, ou attendre simplement l’offre de votre vie chez votre opérateur préféré.

Pour le moment, comptez : 299$ pour la version 16 Go, 399$ pour la version 64 Go et 499$ pour la version 128 Go. Sans abonnement, il faudra tabler sur 809€, 919€ ou 1019€ en fonction des modèles. Lancement prévu le 19 septembre, avec trois couleurs à la clé (gold, silver et space grey). Pareil que pour l’iPhone 6, les pré-commandes démarreront le 12 septembre.

Apple Watch

Contrairement à ses deux copains, le secret de l’Apple Watch a été plutôt bien gardé et il n’y a pas vraiment eu de fuite à déplorer. Ceci étant, nous avons quand même eu droit à pas mal de rumeurs et force est de constater qu’elles ont quasiment toutes vu juste.

Esthétiquement parlant, la montre ressemble beaucoup à l’iPhone 6 et à l’iPhone 6 Plus. Apple a ainsi opté pour des matériaux similaires et la belle a ainsi droit à un cadran en aluminium et à des finitions exemplaires. On notera notamment la vitre de protection en verre de saphir, pour éviter les vilaines rayures. Point intéressant, le bracelet sera fixé à l’aide d’un système magnétique, avec plein de déclinaison à la clé et plein de couleurs différentes.

L’écran intégré joue lui aussi la carte du Retina. Il est équipé d’un capteur spécifique analysant en permanence le niveau de pression. Apple a opté pour un système de recharge par induction fonctionnant un peu comme le Mag Safe.

Si la montre pourra être commandée par le biais de l’écran tactile, elle pourra aussi l’être avec le bouton intégré, un bouton se rapprochant beaucoup de ce que propose la molette de l’iPod. Il y a un autre bouton en dessous, pour afficher les contacts ou pour accéder à d’autres fonctions rapides.

La Watch embarque plusieurs capteurs différents, dont un moniteur de fréquence cardiaque.

L’interface joue la carte du minimalisme. On retrouve un peu l’esprit d’Android Wear, mais en moche. Bon, c’est un commentaire totalement subjectif, mais je m’attendais à mieux de ce côté là. Puisqu’on en parle, il faut savoir que la montre ne pourra pas fonctionner correctement sans iPhone.

Après, il y a tout de même de jolies surprises dans l’histoire. Le GPS sera de la partie, et il vibrera pour nous indiquer la direction à prendre. Sinon, et bien on pourra aussi communiquer avec nos amis en dessinant sur notre montre. A condition qu’ils soient aussi équipés, bien sûr. Pareil pour la voix puisque l’appareil pourra être utilisé comme un talkie-walkie. Sans grande surprise, Apple va mettre un SDK à la disposition des développeurs et des éditeurs. Une boutique dédiée sera même lancée pour permettre aux utilisateurs de trouver plus facilement leur bonheur.

Comme à l’accoutumée, la firme a préféré se concentrer sur les usages.

La montre pourra être utilisée comme coach sportif, avec une application dédiée capable d’afficher le rythme cardiaque, le nombre de calories brûlées et toutes les informations habituelles. Elle centralisera toute notre activité et nous pourrons évidemment suivre nos objectifs. Nos données ne seront pas stockées dans le « cloud », mais directement sur l’iPhone.

Elle pourra aussi être utilisée pour contrôler une Apple TV.

Conformément aux dernières rumeurs en date, la montre se déclinera en deux tailles, et en trois collections : classique, sport et or. La version sport, par exemple, sera plus résistante que ses copines. En marge, il y aura aussi une édition spéciale riche avec de l’or 18 carats. La classe moyenne appréciera.

Et pour les autres caractéristiques ? On ne les connait pas encore, pas plus que l’autonomie de la montre.

Bon, et le prix alors ? Comme d’habitude, tout dépendra du modèle choisi : il faudra compter 349$ au minimum. Lancement prévu début 2015. Si vous voulez en savoir plus, j’ai publié un article un peu plus complet sur Machineo.

iOS 8, iHealth et Apple Pay

Voilà pour l’aspect technique. Maintenant, un produit ne se limite évidemment pas à sa fiche technique. Derrière, il y a aussi tout un écosystème et il évidemment impossible de dresser un compte-rendu de cette Keynote sans aborder les nouveautés annoncées par Apple sur ce terrain-là.

Enfin si, c’est possible, il me suffirait de cliquer sur le bouton « Publier » qui se balade à droite de cette page, mais avouez que ce serait quand même dommage, hein.

iOS 8 a fait l’objet de nombreux articles au fil de ces dernières semaines, et je pense donc qu’il n’est pas nécessaire de revenir en détails sur les améliorations qu’il propose. Pour faire simple, il y a les notifications interactives, une nouvelle version de Spotlight, l’arrivée des widgets dans le centre de notifications, un nouveau clavier virtuel ou encore iCloud Drive. Là dessus, et bien il est impossible de ne pas citer les deux nouvelles plateformes inaugurées lors de la dernière WWDC, soit HealthKit et HomeKit. Si vous voulez en savoir plus sur tous ces sujets, je vous encourage vivement à aller lire ce billet.

Mais voilà, fidèle à son habitude, Apple avait gardé quelques surprises sous le coude, dont un nouveau service de paiement mobile. Son nom ? Apple Pay et il nous permettra d’utiliser notre téléphone comme carte de crédit. Magnifique. Selon toute vraisemblance, ce service devrait s’appuyer sur une puce NFC et sur le lecteur Touch ID intégré aux derniers terminaux de la firme. Les données de paiement seront visiblement stockées dans Passbook.

Pour imposer son nouveau service sur le marché, Apple a passé des accords avec American Express, MasterCard et Visa, bien sûr, mais aussi avec de nombreuses boutiques comme Disney, McDonald’s, BabiesRus, Subway et beaucoup d’autres. Sachez enfin que Apple Pay sortira sur le marché américain le mois prochain.

Les caissiers n’auront pas accès à notre nom. En outre, toutes nos données pourront être supprimées à distance si notre téléphone venait à être perdu, ou volés.

Conformément aux dernières rumeurs en date, l’iPhone 6 Plus aura droit à un mode d’affichage spécial se rapprochant beaucoup de ce que propose l’iPad, avec des applications qui se diviseront automatiquement en deux pans lorsqu’on le basculera en mode paysage.

Notez pour finir que iOS 8 sortira en version finale dès le 17 septembre prochain. Il pourra être installée sur tous les iDevices, à partir de l’iPhone 4S, de l’iPod 2 et de l’iPod Touch 5G.