Keynote Apple : tout sur l’iPhone 7, l’iPhone 7 Plus et la Watch 2

Apple vient de tenir une conférence de presse spéciale pour fêter la rentrée et la marque a profité de l’occasion pour lever le voile sur ses dernières nouveautés. Comme à son habitude, elle a enchaîné les annonces à un rythme très soutenu et elle s’est notamment arrêtée sur trois produits : l’iPhone 7, l’iPhone 7 Plus et la Watch 2. Le moment est sans doute bien choisi pour faire un point rapide sur ces produits.

La marque à la pomme a eu de très bonnes années depuis le lancement de l’iPhone mais ces derniers mois n’ont pas été faciles pour elle. Ce n’est même rien de le dire puisque son bénéfice a enregistré un recul de 27 %, un recul provoqué par la chute des ventes de son téléphone.

iPhone 7 : image 2

Ce Keynote s’est donc déroulé dans un contexte extrêmement tendu, et ce même si Tim Cook et ses acolytes n’en ont rien laissé transparaître.

Quelques chiffres pour commencer

Tim Cook a ouvert le bal avec Apple Music. Le service compte plus de 17 millions d’abonnés et 30 millions de chanson et de recommandations.

Apple a aussi fait un point rapide sur l’activité de l’AppStore, avec quelques chiffres à la clé. La plateforme a passé le cap des 140 milliards de téléchargements, avec 160 % de croissance entre juillet et août. L’effet Pokémon Go ?

Fait intéressant, Miyamoto est monté sur scène durant le Keynote pour annoncer l’arrivée de Mario Bros. Runs sur iOS. Il s’agira bien évidemment d’un jeu de vitesse. Le personnage se déplacera automatiquement vers la droite et nous devrons appuyer sur l’écran pour le faire sauter.

Le titre sortira en exclusivité sur la plateforme mobile de la Pomme Croquée mais il arrivera aussi à terme sur Android.

Tim Cook a ensuite longuement parlé d’éducation, en rappelant qu’elle se trouvait au cœur de l’ADN de l’entreprise. Il a ensuite indiqué qu’elle participait à ConnectED, un programme visant à équiper les écoles américaines en matériel. Apple va donc distribuer des iPad dans les écoles : 4 500 pour les profs, 50 000 pour les élèves.

Il a profité de l’occasion pour annoncer le lancement d’une initiative pour apprendre aux élèves à coder : Everyone Can Code.

Susan Prescott est montée sur scène dans la foulée pour évoquer iWork et l’arrivée d’une nouvelle fonction de collaboration en temps réel. Elle se sera faite sacrément attendre, pas vrai ? Elle fonctionnera avec les applications desktop mais aussi avec les applications mobiles et les services en ligne.

Apple Watch 2 : image 1

La nouvelle Watch.

Apple Watch 2 : une montre un peu plus autonome

Tim Cook est revenu ensuite pour parler de la Watch. La montre rencontrerait toujours autant de succès et elle aurait même permis à Apple de devenir le deuxième constructeurs de montres dans le monde… en terme de revenus, derrière Rolex.

Il a rapidement cédé sa place à Jeff Williams. Après avoir fait un récapitulatif de toutes les nouveautés apportées par watchOS 3, il a annoncé l’arrivée de Pokémon GO sur la plateforme. John Hanke, le PDG de Niantic, a d’ailleurs profité de l’occasion pour révéler que l’application avait été téléchargée plus de 500 millions de fois.

Ce n’est d’ailleurs pas le chiffre le plus impressionnant. 4,6 milliards de kilomètres ont effectivement été parcourus dans l’application.

En attendant, la version watchOS de l’application semble plutôt complète. Elle nous permettra notamment de savoir si des petits monstres se cachent autour de notre position et elle pourra aussi afficher des PokéStops ou même les œufs en train d’éclore.

Lancement prévu avant la fin de l’année.

Jeff est revenu ensuite sur scène… pour présenter la Watch Series 2.

Esthétiquement parlant, elle est identique au modèle précédent et elle est ainsi pourvue d’un cadran rectangulaire aux bords arrondis. Il fait la part belle au métal, bien sûr, et ses finitions sont extrêmement soignées.

L’ergonomie ne change pas non plus. La couronne digitale est toujours placée sur le flanc droit de l’appareil et elle s’accompagne d’un bouton. Le moniteur de fréquence cardiaque est situé pour sa part sous la montre.

Comme souvent, Apple a donc fait le choix de se concentrer sur les fonctions et la Watch 2 va un peu plus loin que sa grande sœur sur ce terrain. Elle est totalement résistante à l’eau (50 mètres max) et elle pourra ainsi vous accompagner à la piscine ou à la mer. Le hasard fait bien les choses car elle reconnaîtra la natation comme activité et elle pourra donc garder une trace de toutes vos longueurs.

Elle embarque aussi un SIP de seconde génération. Le S2 sera plus puissant et il embarquera pas moins de deux cœurs et il sera donc deux fois plus rapide que la puce de la génération précédente. Grâce à lui, la montre pourra faire tourner les applications à 60 images par seconde.

Ce n’est pas fini car la montre a aussi le bon goût d’embarquer un GPS. Elle n’aura donc pas besoin d’être connectée à un téléphone pour enregistrer vos parcours. Apple a d’ailleurs développé une application spéciale pour les randonneurs, ViewRanger. Elle enregistrera tous les parcours de l’utilisateur et elle lui fournira un tableau de bord complet.

La Watch 2 se déclinera en plusieurs versions différentes et plus précisément en aluminium, en acier et en céramique. Ce modèle sera entièrement blanc… et trois fois plus résistant que la version acier. En marge, Apple va aussi commercialiser de nombreux bracelets différents et la firme a en plus annoncé un partenariat avec Nike.

Il y aura donc une Watch Nike+ décorée aux couleurs de la marque, avec un cadran et un bracelet spécial se déclinant en quatre coloris différents. Elle est aussi censée offrir une meilleure expérience de course. Du moins d’après le long monologue de Trevor Edwards, un monologue qui a failli avoir raison de votre serviteur.

Attendue pour le 16 septembre, la montre sera proposée à partir de 369 $. La Watch restera au catalogue et elle prendra le nom de Watch Series 1, pour un prix fixé à 269 $. Les pré-commandes démarreront vendredi.

iPhone 7 : image 1

L’iPhone 7, présenté par Tim Cook.

iPhone 7 & iPhone 7 Plus : on prend les mêmes et on recommence

L’iPhone 7 était bien évidemment la star de la soirée.

Tim Cook n’a d’ailleurs pas ménagé son effet. D’après lui, l’iPhone est devenu en quelques années un standard sur le marché de la téléphonie mobile. Il a d’ailleurs dépassé la barre du milliard d’unités vendues.

Il s’est ensuite arrêté pendant un moment sur iOS 10 et sur les différentes nouveautés apportées par la plateforme. Je vous passe les « amazing » bien entendu.

Tim est ensuite passé aux choses sérieuses en s’attaquant à l’iPhone 7. Il a passé une belle vidéo racontée par Jony Ive, une vidéo se focalisant étrangement sur le modèle noir brillant. Pour un peu, on aurait presque l’impression de se trouve face à un nouveau téléphone doté d’un design inédit.

Notez tout de même que le modèle noir a eu droit à un traitement spécifique pour améliorer son aspect et limiter autant que possible les traces de doigts.

Après, dans les faits, il faut avouer qu’il ressemble beaucoup au modèle précédent. Comme lui, il est doté d’une coque en métal, une coque coupée par des languettes en plastique placées contre ses bordures supérieures et inférieures. Apple a travaillé un peu sur leur teinte pour les rendre moins voyantes. Cela semble réussi sur le modèle noir et sur le modèle argent, moins sur les versions or et or rose.

Seconde nouveauté, le bouton « home ». Il a été totalement redessiné pour être à la fois plus rapide et plus fiable. Apple a retiré le mécanisme poussoir et il a été remplacé par une surface tactile associée et un Taptic Engine.

Troisième nouveauté, l’iPhone 7 est traité pour résister à l’eau et à la poussière. Il est d’ailleurs dépourvu de prise casque et cela ne devrait pas vraiment vous surprendre compte tenu des rumeurs de ces dernières semaines.

Quatrième nouveauté, le module photo. L’iPhone 7 et l’iPhone 7 Plus sont équipé d’un nouveau capteur 60 % plus rapide et 30 % plus efficace. Comment ? En quoi ? Apple ne le précise pas bien entendu. Même chose pour l’optique. Sur le premier, on retrouve ainsi un cailloux stabilisé composé de six éléments, un cailloux capable d’ouvrir à f/1.8. Il était temps ! Le Flash passe pour sa part à quatre LED afin de mieux restituer les couleurs. Le module est couplé à un processeur plus rapide capable de gérer plus de 100 milliards d’opérations à chaque déclenchement.

Phil Schiller a présenté plusieurs photos pour montrer les performances de l’appareil. Elles semblent prometteuses mais il faudra attendre d’avoir l’appareil en main pour savoir ce qu’il vaut réellement sur le terrain. Il a ensuite rappelé que iOS était capable de shooter en RAW.

La caméra frontale n’est pas oubliée. Elle atteint désormais les 7 millions de pixels.

L’iPhone 7 Plus va encore plus loin pour sa part puisque son module photo regroupe deux capteurs de 12 millions de pixels et deux optiques, avec un grand angle et un télé-objectif. Il sera donc possible de zoomer loin dans l’image sans perdre en qualité. Tout est géré automatiquement dans l’application. Par défaut, c’est l’optique grand-angle qui sera utilisée mais il suffira de zoomer en 2x pour passer sur le télé-objectif. Il sera bien évidemment possible de zoomer plus loin mais c’est le logiciel qui prendra le relais ensuite.

En plus du zoom, cette seconde caméra permettra aussi de jouer avec la profondeur de champ pour insuffler un peu plus de bokeh à nos clichés. Exactement comme le Honor 8, le Huawei P9 et la plupart des terminaux équipés de deux capteurs, donc. L’effet sera affiché en temps réel dans l’application bien entendu.

Cinquième nouveauté, l’écran. Il est 25 % plus lumineux et le gamut est élargi, comme sur les iPad Pro. Le 3D Touch répond toujours à l’appel. Afin d’illustrer ces nouveautés, Phil Schiller a fait monter Ian Spalter sur scène, le responsable du design chez Instagram. Il a montré le zoom 2x et il s’est longuement arrêté sur les nombreux atouts de cette nouvelle dalle. Ensuite, eh bien je suis tombé dans le coma alors j’ai loupé le reste de sa fascinante intervention. Il me semble qu’il a parlé d’un nouveau filtre. Amazing, quoi.

On passe à la sixième nouveauté : l’audio. L’iPhone 7 passe au stéréo. La phablette aussi. Révolutionnaire. Phil a ensuite enchaîné sur…

La septième nouveauté : les nouveaux EarPods. Ils se connecteront au port Lightning du terminal et c’est forcément génial car Apple n’aurait pas supprimé la prise casque sans ça. Phil a d’ailleurs rappelé que de nombreux constructeurs comme JBL étaient eux aussi passés à ce format.

Rassurez-vous cependant car la firme va commercialiser un adaptateur et… il sera livré avec l’iPhone 7 et avec l’iPhone 7 Plus. C’est très généreux. Maintenant, cet adaptateur ne vous permettra pas d’écouter de la musique en rechargeant votre téléphone en même temps.

Mais pourquoi avoir supprimé la prise casque ? Pour trois raisons : le Lightning peut le remplacer ; Apple avait besoin de place ; l’avenir est au sans-fil. Oui, et c’est précisément ce qui a poussé l’entreprise à créer… les AirPods, et donc des écouteurs dépourvus de câble.

C’est la huitième nouveauté et c’est encore Jony qui les a présenté en vidéo.

Ils ne sont pas forcément très jolis à regarder mais ils ont l’air de mettre la barre assez haut et ils embarquent ainsi une puce W1 et un capteur de mouvement. Il suffira de double taper sur un des écouteurs pour lancer Siri, par exemple. En outre, ils seront automatiquement reconnus par l’iPhone ou… par la Watch.

L’autonomie ? Elle atteindra les 5 heures mais il suffira de les remettre dans leur boite pour les recharger. Notez d’ailleurs que l’utilisateur pourra les utiliser ensemble pour écouter de la musique ou en mettre un seul pour l’utiliser comme une oreillette.

Sinon, Beats va lui aussi commercialiser des écouteurs équipés de la fameuse puce W1, des écouteurs qui se connecteront en un instant eux aussi.

Neuvième nouveauté, Apple Pay. Il va intégrer Felica et il sera donc compatible avec les terminaux du Japon.

On enchaîne sur la dixième nouveauté : la puce A10 Fusion. Elle embarque quatre cœurs répartis en deux clusters. Les deux cœurs les plus puissants sont 40 % plus rapides que l’A8. Les deux autres seront moins puissants mais ils consommeront aussi moins d’énergie. Du big.LITTLE, donc.

Le GPU regroupe six cœurs et il offrira 50 % de performances en plus par rapport à la puce graphique de l’A9 tout en consommant moins que cette dernière. C’est bien pour les jeux mais aussi pour les applications, comme Lightroom par exemple. Grâce à cette nouvelle puce, l’application d’Adobe pourra en effet modifier des RAW à la volée sans sourciller.

Et l’autonomie alors ? Elle sera « amazing » elle aussi : 40 heures en lecture audio, 13 heures en vidéo, 14 heures en WiFi, 12 heures en 4G. L’iPhone 7 Plus ira encore plus loin et il tiendra 60, 14, 15 et 13 heures pour ces mêmes usages. Sur le papier, c’est magnifique, mais ça l’est toujours un peu. Il faudra attendre les premiers tests pour savoir si ce sera réellement le cas.

Il y a du mieux pour le stockage aussi puisque le modèle 16 Go est remplacé par une version dotée de 32 Go de stockage. Elle s’accompagne de deux autres déclinaisons, dotées respectivement de 128 et de 256 Go de mémoire interne.

Le prix ? L’iPhone 7 sera proposé à partir de 649 $ pour la version 32 Go, contre 769 $ pour l’iPhone 7 Plus. Les pré-commandes ouvriront le 9 septembre et le lancement est prévu pour le 16 septembre. iOS 10 sera dispo le 13 septembre. Les AirPods sortiront en octobre, pour un prix fixé à 159 $.

AirPods : image 2 AirPods : image 1