KFC teste la reconnaissance faciale dans un restaurant en Chine

KFC a mis en place d’étranges bornes dans un de ses restaurants en Chine. Elles embarquent un écran, une caméra et un système de reconnaissance faciale. Leur utilité ? Elles recommandent aux clients de l’établissement des plats ou des sandwichs en fonction de leur apparence. Si l’expérience porte ses fruits, alors ces fameuses bornes pourraient être étendus aux autres restaurants de la franchise.

Ces appareils n’ont pas été uniquement développés par KFC. En réalité, ils ont été élaborés en partenariat avec Baidu, une des plus grosses entreprises chinoises.

KFC Baidu

KFC et Baidu ont collaboré pour installer des bornes à reconnaissance faciale dans un restaurant de Beijing.

Si cette dernière est connue pour son moteur de recherche, elle a considérablement développé son offre depuis sa création en 2000 et elle travaille ainsi depuis plusieurs années sur la reconnaissance faciale.

KFC souhaite rendre ses restaurants plus intelligents

KFC s’est donc rapproché de ce géant pour développer ces fameuses bornes.

Installées à l’entrée d’un restaurant de Beijing, ces bornes se présentent sous la forme d’un écran imposant directement accroché au mur, un écran surmonté d’une caméra.

Les usagers souhaitant recourir à ce service de recommandations n’ont qu’à se placer face à la caméra, dans le cadre, et appuyer sur le bouton adéquat. Le système embarqué va ensuite analyser les traits de leur visage et déterminer ainsi leur sexe et leur age. Il utilisera ensuite ces critères pour leur proposer une liste de plats.

Baidu donne quelques exemples dans son communiqué de presse. D’après l’entreprise, les hommes les plus jeunes se verront le plus souvent recommander du poulet frit et du coca, contre du lait de soja et du porridge pour les femmes âgées d’une cinquantaine d’années. Sexiste ? Assurément, mais c’est visiblement assumé.

Un système un peu sexiste

Alors bien sûr, les clients seront libres d’accepter ou non les suggestions du système. Si les plats proposés ne leur conviennent pas, ils pourront ainsi choisir un autre plat, toujours en passant par la borne.

Il y a aussi un autre détail intéressant. D’après l’entreprise, le système embarqué est aussi capable de se souvenir des usagers et de prendre ainsi en considération leurs précédentes commandes pour leur offrir des plats adaptés à leurs goûts et à leurs habitudes alimentaires.

Il faut tout de même signaler que ce n’est pas la première fois que Baidu et KFC travaillent ensemble. Les deux entreprises ont précédemment installé des bornes à reconnaissance vocale dans certains restaurants afin de permettre aux clients de passer leur commande vocalement sans avoir besoin de passer par un opérateur.