KickAssTorrents ne répond plus !

KickAssTorrents est en vrac depuis hier soir et il ne s’agit pas d’une simple panne. En réalité, si le site est inaccessible, c’est parce que ses principaux noms de domaine ont été saisis par les autorités américaines. Ces dernières ont également procédé à l’arrestation de l’administrateur du site. L’administrateur présumé, du moins.

KickAssTorrents est/était l’un des plus gros trackers torrents du web. Il avait même détrôné le vénérable The Pirate Bay et il attirait ainsi chaque semaine plusieurs centaines de millions d’utilisateurs.

Fin KAT

Les autorités américaines ont lancé une opération coup de poing contre KickAssTorrents.

Le site se trouvait depuis un moment dans le collimateur des ayant-droits et des autorités américaines mais ces dernières ont attendu les vacances pour passer à l’acte.

KickAssTorrents se trouvait depuis un moment dans le collimateur des autorités américaines

Le département américain de la justice a en effet lancé une vaste opération cette nuit afin de saisir les principaux noms de domaine utilisés par le site. En parallèle, des agents sont également intervenus en Pologne afin de procéder à l’arrestation de l’administrateur présumé du site, un certain Artem Vaulin.

Cet ukrainien âgé d’une trentaine d’années est donc accusé d’avoir distribué des centaines de millions d’exemplaires de films, de séries télé, de jeux vidéos et d’enregistrements musicaux, pour un préjudice évalué à plus d’un milliard de dollars.

Si sa culpabilité est prouvée, alors il risque de passer pas mal de temps à l’ombre et il pourrait en outre écoper d’une lourde amende.

Il faut tout de même rappeler que KickAssTorrents n’hébergeait pas directement les contenus piratés. En réalité, il se contentait d’offrir aux internautes des liens torrents, exactement à l’image de ce que propose The Pirate Bay et tous les autres trackers du même genre.

KickAssTorrents attirait en moyenne 50 millions de personnes chaque mois

Le service était cependant un peu plus populaire que ses concurrents. D’après les estimations faites par les autorités, il attirait en moyenne 50 millions de visiteurs uniques par mois et il dégageait entre 12,5 et 22,3 millions de dollars de revenus annuels, des revenus provenant en grande partie de la publicité.

D’après les informations dont on dispose, les autorités auraient donc saisi un compte bancaire et pas moins de sept noms de domaine différents, des noms de domaine parmi lesquels figurent kickasstorrents.com, kat.ph et kat.cr.

Elles n’auraient d’ailleurs pas l’intention d’en rester là et d’autres domaines pourraient ainsi tomber dans les jours et semaines à venir.

Certains sites miroir restent cependant en ligne. Il est néanmoins préférable de ne pas vous réjouir trop vite car leurs heures sont comptées et ils ne devraient pas tarder à disparaître de la circulation.