Kido’z, un Web OS pour les enfants

D’un point de vue pédagogique, il paraît qu’il vaut mieux éviter de laisser un enfant seul sans surveillance sur un ordinateur, surtout s’il est connecté au web. Et oui, on trouve plein de saloperies sur internet. Alors bon, pour les rares parents qui se soucient encore de leurs joyeux bambins, Kido’z peut être une alternative sympathique pour éviter le pire. Oui, même que ça valait bien un screencast.

Kido'z, un Web OS pour les enfants

On est bien d’accord, il existe plein de sites pour les enfants. En ce qui me concerne, mon préféré reste PoissonRouge qui convient parfaitement aux plus petits. Pour les plus grands, on a des sites comme Jeux.fr mais entre la publicité et les popup, le pauvre gamin risque fort de se retrouver balader un peu partout. Dans ce contexte, on peut dire que des solutions comme Kido’z peuvent s’avérer salutaire.

Globalement, Kido’z se présente sous la forme d’un logiciel (disponible en plusieurs langues dont le français) à installer sur un PC (Windows / Linux) ou un Mac. Une fois installé, ce dernier va se lancer et vous permettre de créer un compte. Une fois ce dernier créé, vous allez pouvoir décider de ce à quoi l’enfant aura accès.

[vimeo 7892751 nolink]

Par défaut, l’annuaire de Kido’z compte déjà un paquet de sites internet, de vidéos et de jeux rigolos. En quelques clics, vous pouvez en ajouter ou en enlever histoire de compléter la liste. Gros bémol toutefois, la version gratuite ne donne pas accès à toutes les fonctionnalités et j’irai presque jusqu’à dire qu’elle ne sert pas à grand chose dans la mesure où l’écran n’est pas bloqué et où l’enfant a donc la possibilité de lancer les autres programmes présents sur la bécane.

Alors bon, je ne vais pas non plus vous présenter toutes les fonctionnalités de l’outil parce qu’il faut que je vous oblige à regarder mon screencast mais on ajoutera juste que trois forfaits sont proposés : 15$ pour deux mois, 30$ pour six mois ou 50$ pour un an. C’est sûr, le prix en rebutera peut-être plus d’un mais il faut l’envisager comme un investissement : tout le temps que votre gamin passera à végéter sur l’ordinateur sera du temps en plus pour vous.

Et puis bon, si votre gamin devient un Geek, ça vous fera des excuses en plus pour vous acheter du matos.

Mots-clés o.spratiqueweb