Clicky

Kim Jong-un a sa propre distribution Linux

Kim Jong-un et son improbable coupe de cheveux font régulièrement la une des médias occidentaux. Surtout lorsqu’il s’amuse à exécuter ses généraux au canon anti-aérien ou lorsqu’il teste de nouveaux missiles. Oui, mais cette fois ce n’est pas le charismatique leader de la Corée-du-Nord qui est au centre de toute les attentions, mais plutôt la distribution Linux développée par ses subalternes.

Ce n’est pas vraiment une révélation mais il existe sur le marché des dizaines et des dizaines de distributions différentes. Des distributions comme Ubuntu, Debian ou même Mint, pour ne citer que ces trois là.

Red Star OS

Kim a maintenant sa propre distribution Linux. Magnifique, non ?

En 2002, Kim et ses généraux ont demandé au Korea Computer Center de travailler sur un système pensé exclusivement pour la Corée du Nord afin de se débarrasser une fois pour toutes de Windows.

Red Star OS est disponible depuis plusieurs années en Corée-du-Nord

Red Star OS a nécessité plusieurs années de travail et la seconde version du système est ainsi disponible depuis 2010. Elle se base sur l’environnement de bureau KDE et elle est livrée avec plusieurs outils développés par les services coréens.

Des outils comme un navigateur web basé sur Firefox, un éditeur de texte, un client mail ou même des lecteurs vidéos et audio.

L’interface a pas mal évolué à travers les années et la toute dernière version de Red Star OS tourne ainsi sous KDE 3.0, avec une interface relativement proche de ce que propose OS X.

Cette distribution n’est pas très accessible mais des experts en sécurité sont parvenus à s’en procurer une copie et ils ont profité de l’occasion pour fouiller dans le système. Ils ont ensuite partagé leurs découvertes à l’occasion du Chaos Communication Congress qui s’est déroulé à Hambourg dimanche dernier.

Red Star OS est très sécurisé. Peut-être un peu trop même.

Si l’on en croit leur présentation, alors Red Star OS se baserait sur Fedora 11 mais il aurait subit de nombreux changements dans la foulée.

Premier point et pas des moindres, la distribution serait capable de conserver une copie de tous les changements apportés par l’utilisateur et il bloquerait en plus l’accès aux fichiers systèmes. Il serait donc impossible de le modifier.

Pas terrible, mais ce n’est pas terminé car elle marquerait en plus tous les fichiers contenus sur les clés USB connectées à l’ordinateur. Grâce à ce système, le gouvernement pourrait facilement retrouver l’auteur d’un document mais également toutes les personnes qui l’ont consulté.

Red Star OS intègre aussi un système de chiffrement assez perfectionné mais aussi un pare-feu et un antivirus développés par le gouvernement nord-coréen.

Bref, vous l’aurez compris, cette distribution ne respecte pas franchement l’esprit du libre. Et en même temps, cela n’a rien de surprenant compte tenu de la politique mise en place par le gouvernement de Kim Jong-un.

Et on termine avec une petite vidéo de Kimouh.

Crédits Photo

Mots-clés insolite

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • yotol

    j’ai bizarrement envie de l’essayer.

    • Ca s’appelle du masochisme :D

  • Damien Telle

    ce dictateur est the mégalo de son époque. « un pare-feu et un antivirus développés par le gouvernement nord-coréen » => en résumé du gruyère et des virus !

  • Pingback: Des députés réclament la création d'un OS made in France()