Kindle Worlds : la nouvelle plateforme pour les auteurs de « fan fictions »

Amazon est parvenu à devenir, au fil des années, l’un des leaders de la lecture numérique. Grâce à son Kindle, certes, mais aussi à tous les outils que la firme a mis en place pour faciliter la vie des écrivains et des lecteurs. Or justement, figurez-vous que le géant de l’e-commerce vient tout juste de lever le voile sur une plateforme qui risque finalement d’intéresser pas mal de monde. Kindle Worlds, c’est son nom, a effectivement pour objectif de favoriser ce que l’on appelle très communément les « fan fictions ». Et si vous voulez en savoir plus sur ce nouveau service, et bien vous ne pouviez pas mieux tomber parce qu’on va justement en parler tout de suite et un peu plus bas dans l’article.

Une « fan fiction », pour ceux qui ne connaissent pas du tout le terme, est une oeuvre littéraire qui s’appuie sur l’univers d’un livre, d’un film, d’une série télévisée et ou d’un jeu vidéo. Il peut s’agir d’une histoire parallèle, avec de nouveaux personnages, mais l’oeuvre en question sera toujours en lien avec la création d’origine.

Amazon Kindle Worlds

Kindle Worlds, une plateforme entièrement dédiée aux amateurs de « fan fictions », par Amazon.

Plus qu’un simple courant artistique, la « fan fiction » est un genre à part entière, un genre qui a vu naitre un bon nombre de communautés et même quelques sites dédiés comme l’excellent FanFiction.net. Puisqu’on en parle, sachez d’ailleurs que ce dernier n’est pas un petit site perdu dans l’océan du web puisqu’il totalise presque 3 millions de membres et pas loin de 5 millions d’oeuvres. Forcément, quand on voit l’engouement suscité par le mouvement, on comprend pourquoi Amazon a décidé de s’y mettre.

Kindle Worlds, des droits négociés avec l’industrie

Kindle Worlds se présentera ainsi comme une plateforme entièrement dédiée aux « fan fictions ». Le principe est assez simple puisque chaque auteur, professionnel comme passionné, pourra publier gratuitement ses créations dessus. Les lecteurs, de leur côté, auront ainsi la possibilité de faire leurs emplettes et de remplir leur liseuse numérique avec toutes ces oeuvres décalées. Attention cependant car Amazon ne s’est pas contenté d’ouvrir une nouvelle boutique, en réalité la firme a commencé par négocier les droits avant certains grands noms de l’industrie afin de permettre à ses auteurs d’exploiter leurs oeuvres en toute légalité. Pour le moment, plusieurs séries sont d’ailleurs représentées et c’est notamment le cas de Pretty Little Liars, The Vampire Diaries ou même Gossip Girl.

Tout ça, c’est super, mais qu’en est-il de la rémunération ? En fait, tout dépendra du nombre de mots. Si les ayant-droits toucheront une partie du prix de vente de chaque livre, les auteurs ayant produit des ouvrages de plus de 10.000 mots empocheront 35% des ventes. Amazon serait également en train de travailler sur une seconde formule pour rémunérer les auteurs d’oeuvres comportant entre 5.000 et 10.000 mots, mais cette fois la rémunération ne sera « que » de 20%.

Pour finir, on peut préciser que Kindle Worlds ouvrira officiellement ses portes le mois prochain et c’est donc à partir de ce moment que les auteurs pourront soumettre leurs oeuvres. Toute la question est donc de savoir si nous aurons droit à une version française de la plateforme, et il faudra attendre le mois de juin pour le savoir.

Mots-clés amazonweb