Kinect : le SDK annoncé en version bêta

Le succès du Kinect n’est plus à prouver. L’accessoire de Microsoft s’est imposé sur le marché comme aucun autre accessoire avant lui. Mais ce qui explique son succès, finalement, ce sont surtout les détournements dont il a fait objet. Oui et c’est sans doute pour cette raison que la firme va bientôt lancer et diffuser un SDK permettant à n’importe quel développeur de s’amuser avec le Kinect. Même que l’information a été officialisée durant une conférence du MIX 11 et que plusieurs démonstrations incroyables se sont succédées les unes aux autres.

Soyons clairs, le Kinect est effectivement un accessoire remarquable. Et lorsqu’on voit ce que certains petits génies sont parvenus à en faire – on pensera notamment à cette interface futuriste ou encore à ce quadricoptère piloté grâce à l’accessoire -, on se dit que ses possibilités sont tout simplement infinies. Dans ce contexte, on comprend pourquoi Microsoft a décidé de diffuser un SDK complet pour Windows. C’est un bon moyen pour la firme de relancer le buzz et de fédérer une communauté importante de bidouilleurs en tout genre autour de ses produits.

Mais attention car tout n’est pas forcément parfait. Ce qu’il fait savoir, en effet, c’est que toute utilisation commerciale de ce SDK est totalement proscrite. Pas très étonnant, bien sûr, mais la firme a tout-de-même préciser que des accords pourraient prochainement voir le jour. Pas bête, vraiment pas bête. Microsoft attire des développeurs, les encourage à bosser sur son accessoire et à le détourner de sa fonction première et si un vrai projet parvient à se démarquer du lot, on le commercialise. La multinationale semble avoir appris de ses erreurs passées et elle a enfin compris que ce qui faisait le succès d’un produit ou d’un service, c’était moins le produit ou le service lui-même que les gens gravitant autour.

Alors bien entendu, Microsoft a profité du MIX 11 et du lancement du SDK du Kinect pour faire quelques démonstrations. Parmi ces dernières, on peut citer le coup du planétarium interactif, celui du fauteuil roulant guidé par la reconnaissance gestuelle de l’accessoire ou encore le jeu rigolo qui fait se marrer toute l’assemblée. Un vrai chaud à l’américaine et un message clair : le Kinect peut servir à tout, c’est à la fois un accessoire de jeu, un instrument pédagogique et un moyen d’aider ceux qui en ont vraiment besoin.

Enfin, quoi qu’il en soit, si vous avez envie de vous faire la main sur le SDK du Kinect, il faudra attendre encore un peu puisque sa première bêta ne sera disponible que dans quelques semaines. En attendant, vous pouvez toujours vous rendre sur le site officiel du projet et vous abonner à son Flux RSS histoire de vous tenir au courant. Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que Microsoft mène très bien sa barque. Il y a deux ans de cela, la firme était considérée comme une sangsue capitaliste qui ne pensait qu’à s’enrichir sur le nom de ses pauvres clients. Désormais, c’est une firme cool, jeune et branchée qui veut juste sauver le monde.

J’adore.