Clicky

Kirobo Mini : un bébé-robot pour combler l’instinct maternel

Toyota vient de présenter un nouveau produit totalement atypique, et un brin décalé. Le Kirobo Mini est en effet un bébé-robot capable de créer des liens émotionnels avec son propriétaire. Ou plutôt avec sa propriétaire puisqu’il a aussi été pensé pour atténuer les effets néfastes de la situation démographique du Japon.

Toyota est connu pour ses véhicules et notamment pour sa gamme hybride, mais l’entreprise a considérablement diversifié son activité depuis les années 30 et elle s’intéresse ainsi beaucoup au secteur de la robotique.

Kirobo Mini

Le Kirobo Mini dans sa housse.

Elle a d’ailleurs beaucoup fait parler d’elle en 2013 avec le Kirobo, un robot développé dans le cadre du Kibo Robot Project.

Toyota et la robotique, une affaire qui marche

Il a effectivement été envoyé à bord de l’ISS par la JAXA (Japan Aerospace Exploration Agency) afin d’étudier l’apport des robots dans le cadre des missions spatiales. Il a passé plus d’un an à bord de la station spatiale internationale avant de regagner le plancher des vaches avec le vaisseau cargo CRS-5 Dragon de SpaceX en 2014.

Le Kirobo Mini lui ressemble beaucoup et il hérite ainsi des mêmes traits. Il est beaucoup plus petit en revanche et il mesure ainsi une trentaine de centimètres de haut pour un poids tournant autour du kilogramme.

La liste de ses fonctions est loin d’égaler celle du modèle original, mais le petit robot s’en tire tout de même avec tous les honneurs et il sera notamment capable de se déplacer, de reconnaître les visages et de capturer des images. Toyota l’a volontairement affublé d’une démarche peu assurée afin de s’aligner sur celle des enfants en bas âge.

Le Kirobo Mini n’est pas un robot comme les autres

Le constructeur estime en effet que cette particularité l’aidera à créer des liens avec sa future maman d’adoption.

Cette fois, le Kirobo Mini n’est pas une simple démonstration technique. Il sera effectivement commercialisé au Japon l’année prochaine, à un prix tournant autour des 400 $. Si Toyota a souhaité se concentrer sur ce marché, ce n’est pas par hasard car le pays est confronté depuis plusieurs années à un effondrement de son taux de natalité, un effondrement qui a entraîné le vieillissement de sa population.

Moritaka Yoshiba, le SMO de la marque, pense que ce robot peut répondre « aux problèmes croissants d’une société dans laquelle les gens n’ont plus personne à qui parler ».

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.