L’industrie aérospatiale a totalisé plus de 2,3 milliards de dollars en 2018

2018 a été une véritable année d’envol pour l’industrie spatiale. Déjà, des fusées sont allées explorer la face cachée de la Lune, mais, en plus, les entrepreneurs se penchent sur la création de nouvelles technologies de propulsion afin d’envoyer les fusées spatiales plus loin dans l’espace et, parallèlement, de faire passer les avions sur Terre en mode électrique.

De même, les gouvernements et les sociétés privées investissent de plus en plus de fonds pour effectuer des missions sur Mars et sur la Lune. Sans compter toutes les missions de réapprovisionnement de l’ISS.

Dans cette course à l’innovation spatiale, les données de Crunchbase estiment que non moins de 2,3 milliards de données ont été investis par les entreprises en 2018.

En d’autres termes, la concurrence devient de plus en plus rude dans le secteur aérospatial.

Un secteur en perpétuelle évolution

En effet, plus de 2,3 milliards de dollars ont été investis dans des projets civils et militaires ambitieux. Cet engouement pour l’espace n’est pas étonnant, selon François Chopard, le fondateur de Starburst Aerospace, un fonds d’investissement axé sur le secteur spatial depuis 2012.

Il explique que par le passé, seulement une poignée d’investisseurs s’intéressaient à l’espace, et plus particulièrement, ils ne parlaient en ce temps-là que de fusées et de satellites. A présent, le secteur s’est étendu à l’aviation, y compris les avions à décollage ou à atterrissage électrique, les avions hybrides, les avions supersoniques, ou encore les avions de défense.

Les nouvelles startups affluent sur le marché aérospatial

Zunum Aero, une start-up développant des avions électriques, compte, par exemple, lancer ses appareils sur le marché de l’aéronautique à partir de 2022. Cependant, elle n’est pas la seule à vouloir avoir une place sur le marché. On compte aussi plusieurs autres startups comme Wright Electric, Ampaire ou encore Joby Aviation qui veulent percer dans ce secteur. Choppard affirme d’ailleurs que « de plus en plus de personnes souhaitent investir dans l’espace ».

Hoyt Davidson, associé directeur de la société de banque d’investissement Near Earth LLC parle même de « renaissance potentielle dans l’espace ». Parmi les entreprises qui retiennent le plus l’attention, figure entre autres l’entreprise SpaceX d’Elon Musk qui est actuellement un sérieux concurrent de la United Lauch Alliance, l’entreprise en commun de Boeing et Lockheed Martin et qui, auparavant, détenait quasiment le monopole des contrats relatifs aux missions spatiales du gouvernement américain.

A présent, en marge de SpaceX, d’autres sociétés comme Blue Origin, Rocket Lab et Relativity Space ont aussi lancé leur première mission pour la NASA à la mi-décembre 2018.

Mots-clés aérospatial