La banque centrale mexicaine envisage de lancer de nouveaux paiements mobiles avec Amazon

Amazon aurait approché de multiples établissements bancaires afin d’offrir à ses clients fidèles la possibilité d’avoir un compte courant. Aujourd’hui, on sait que le leader mondial du commerce en ligne est entré en pourparlers avec Banxico, la banque centrale de Mexico.

Le géant de l’e-commerce envisage en effet de lancer un nouveau système de paiement accessible au grand public.

Crédits Pixabay

Cette démarche vient confirmer les rumeurs selon lesquelles le géant du commerce en ligne songerait à lancer des services bancaires. Baptisé CoDi, ce nouveau système de paiement va non seulement permettre aux Mexicains de payer leurs achats en ligne, mais aussi de réduire les commissions payées lors des différentes transactions.

Si le partenariat se confirme, Amazon et Banxico auront fait un grand pas étant donné que plus de la moitié des Mexicains ne possèdent pas de comptes bancaires.

CoDi est déjà en cours de construction

Dans une déclaration officielle, Banxico a souligné que le déploiement du système de paiement CoDi a été programmé ce mois-ci. Une affirmation qui appuie la déclaration de Jaime Cortina, actuel directeur des opérations et des paiements de Banxico. « Ils ont également déclaré qu’ils pourraient le mettre en œuvre relativement rapidement », a-t-il précisé.

Grâce à l’outil de paiement dernière génération CoDi et des codes QR, les clients pourront effectuer des paiements en ligne via leur smartphone. Même chose pour les paiements dans les magasins. Le service est totalement gratuit. De plus, les utilisateurs n’auront pas besoin de payer des frais supplémentaires.

La technologie financière comme solution pour sortir de la pauvreté

Amazon bénéficie d’une grande notoriété à l’échelle mondiale. Pourtant, c’est la première fois que l’entreprise parlemente avec le Mexique.

Le déploiement d’une technologie de numérisation innovante sur l’ensemble du territoire mexicain est aussi une grande première. Les deux entités sont face à un défi de taille, surtout lorsqu’on sait que, l’année dernière, seulement 3,6 % des ventes en ligne ont été réalisées au Mexique.

L’administration d’Andres Manuel Lopez Obrador perçoit cette nouvelle technologie financière comme une solution pour sortir le Mexique de la pauvreté, d’autant plus que l’utilisation de service bancaire par téléphone est devenue monnaie courante dans certains pays émergents. La Chine, le Kenya et l’Inde en font partie.