La BBC a réussi à filmer un « doigt glacé de la mort »

La BBC est connue pour la qualité de ses documentaires. En 2011, dans le cadre de la préparation d’un reportage, des cameramans de la chaîne ont réussi à filmer un « doigt glacé de la mort », ou brinicle si vous préférez. La séquence tourne beaucoup depuis quelques semaines et cela n’a rien de surprenant compte tenu de la beauté des images présentées.

Le brinicle est un phénomène connu de longue date. Si le terme ne vous est pas familier, sachez qu’il fait référence à une stalactite de glace qui se forme dans l’eau de mer lorsqu’un flux d’eau salé froid provenant de la calotte glaciaire se déverse dans des eaux de température normale.

Brinicle

Le « doigt glacé de la mort » en pleine action.

Seelye Martinen a été un des premiers océanographes à s’intéresser sérieusement à ce phénomène et il lui avait même dédié plusieurs articles au milieu des années 70.

Le « doigt glacé de la mort », un phénomène pas comme les autres

Il a cependant fallu attendre 2011 pour que sa formation soit filmée.

Le processus de formation du brinicle est extrêmement long. Lorsque l’eau glacée se déverse dans l’océan, elle va former au bout de plusieurs heures une stalactite de glace descendant vers le fond de la mer. Attention cependant car cette dernière ne ressemble pas aux stalactites que nous croisons parfois sur la terre ferme. Elle se rapproche davantage d’un tube et de l’eau très froide continue à couler en permanence à l’intérieur de ses parois glacées.

C’est assez rare, mais il arrive parfois que le brinicle atteigne le fond de la mer. Lorsque cela arrive, l’eau glacée peut se répandre dans les fonds marins sur plusieurs mètres.

Le brinicle a été filmé pour la première fois en 2011

Si le brinicle est surnommé « doigt glacé de la mort », ce n’est évidemment pas par hasard. Ce courant d’eau glacé gèle en effet tout sur son passage. Cela vaut notamment pour les poissons, les coquillages ou même les étoiles de mer. Rares sont les créatures à pouvoir lui échapper lorsqu’elles sont prises dans son étau glacé.

Les images filmées par ces courageux cameramans ont été utilisées dans le Attenborough’s Story of Life, un documentaire réalisé en partenariat avec Sir David Attenborough, un chercheur naturaliste extrêmement connu chez nos amis anglo-saxons. Il a produit de nombreux documentaires par le passé et il est notamment le narrateur de la série Wildlife on One.

Accessoirement, il s’agit aussi d’un homme engagé et… un fervent défenseur du développement durable.