La BFR de SpaceX s’est trouvée un nouveau nom

La BFR de SpaceX s’appellera désormais Starship. Elon Musk a annoncé ce changement de nom dans une récente publication sur Twitter.

Le boss de SpaceX est connu pour son caractère un peu bizarre. Musk a l’habitude d’effectuer des publications aléatoires sur les réseaux sociaux, parfois au détriment de sa réputation. Cependant, c’est grâce à ce comportement incompréhensible que certaines personnes l’admirent. Certes, nous sommes encore loin de pouvoir effectuer des voyages touristiques dans l’espace, mais dans un nouveau tweet, le patron de Space Exploration Technologies Corporation a annoncé qu’il renommerait le très attendu Big Falcon Rocket. La BFR se nommera désormais Starship. Ce changement de nom a été effectué en raison de la manière dont le lanceur orbital super-lourd de SpaceX fonctionne.

SpaceX Falcon Heavy

Comme toujours, la publication a déclenché une vague de commentaires sur le réseau social à l’oiseau bleu. Musk a alors dû fournir des explications via des tweets supplémentaires.

Starship Super Heavy

Musk a rapidement expliqué que seule une partie de la BFR serait un vaisseau spatial « Starship », tandis que le reste s’appellerait « Super Heavy ». Peu importe le nom que vous préférez utiliser pour l’appeler, ce qui est important, c’est le fait que SpaceX a des projets ambitieux pour le nouveau véhicule spatial.

Rappelons que lorsque le patron de SpaceX a révélé les caractéristiques de la BFR il y a un peu plus d’un an, il a indiqué son intention de créer des structures sur la Lune et sur Mars. Il a aussi évoqué son projet qui consiste à utiliser le lanceur pour des déplacements terrestres de grande distance.

Pour cela, il serait possible de voyager d’un continent à l’autre en moins d’une heure.

Un voyage vers les étoiles ?

Pour certaines personnes, nommer la plateforme « STARship » implique qu’elle se déplace entre les étoiles. Or la technologie actuelle ne nous permet pas d’entreprendre une telle exploration.

Certes, la BFR devrait nous permettre de nous rendre sur Mars, mais visiter une étoile voisine est bien différent de visiter une planète voisine, sachant que l’étoile la plus proche de la Terre, à part le Soleil bien sûr, se trouve à plus de quatre années-lumière.

Ce à quoi Elon Musk a tout simplement répondu qu’à terme, les futures versions de la plateforme seront en mesure de le faire.

Mots-clés spacex