La Californie veut que les entreprises technologiques vous versent un dividende sur vos données

On sait maintenant que nos données sont chères aux yeux des entreprises technologiques, au sens propre comme au sens figuré. Cela explique, par exemple, pourquoi elles font tout pour collecter nos données, avec ou sans notre consentement.

Toutefois, s’il est de notoriété publique que tant que nous utilisons internet, et plus précisément les réseaux sociaux, nous sommes confrontés à cette collecte de données, le gouverneur de la Californie, Gavin Newson, voit les choses autrement.

Pour lui, quitte à être « exploité » par ces firmes technologiques, ces dernières devraient nous donner une compensation financière.

Plus précisément, ce haut responsable californien déclare que les entreprises devraient verser une partie de leur richesse, soit une sorte de dividende, aux utilisateurs. Il a d’ailleurs déclaré lors d’un discours qu’il a tenu le mardi 12 février 2019 que les données des utilisateurs ont certes une valeur, mais que, malgré tout, ces données restent la propriété des utilisateurs.

La protection des données des utilisateurs, un sujet très sensible

Rappelons que l’idée de faire payer les entreprises technologiques pour leur collecte de données ne date pas d’hier. Plusieurs chercheurs ont émis cette suggestion plusieurs années auparavant et l’État de Washington avait même tenté de concrétiser la chose en 2017.

Malgré tout, cette proposition de Newson reste intéressante en ce sens que la protection de la vie privée est actuellement un sujet sensible pour beaucoup d’utilisateurs si bien que bon nombre d’entreprises technologiques et de réseaux sociaux ont été critiqués de ne pas mettre en œuvre assez de mesures pour assurer la protection des données des utilisateurs ou, du moins, de ne pas leur demander leur consentement.

La proposition de Newson pourrait être le consensus approprié entre les firmes technologiques et les utilisateurs

Néanmoins, l’hypothèse de Newson pourrait changer la donne en ce sens que les entreprises de technologie verseraient directement une part de leur bénéfice aux utilisateurs ou alors, on pourrait aussi leur imposer une taxe pour les collectes de données qu’elles effectuent sur les utilisateurs.

Autre point fort de cette proposition de Newson c’est que la Californie, où plusieurs firmes technologiques ont leur siège, possède plusieurs législations qui régissent la confidentialité des données. On cite par exemple la loi qu’elle a récemment adoptée sur le fait de donner aux utilisateurs beaucoup plus de contrôles sur leurs données ou encore, des lois qui protègent la vie privée des écoliers et qui interdisent aux employeurs d’exiger de leurs employés qu’ils leur délivrent les mots de passe de leurs comptes personnels.

Mots-clés politiqueweb