La censure chinoise pèse sur le chiffre d’affaires d’Apple

La Chine se méfie de plus en plus des jeux vidéo et la marque à la pomme est semble-t-il le premier à en pâtir. Récemment, Apple a en effet annoncé une baisse significative de son chiffre d’affaires sur le marché chinois. L’entreprise attribue cette tendance baissière à la censure en vogue sur tout le territoire de l’Empire du Milieu.

Une censure visant les jeux vidéo dans leur globalité… et aussi les titres présents sur iOS.

Apple évalue ses pertes financières à environ 4,8 milliards de dollars. Et même si les mesures d’interdiction semblent être levées, l’impact se fait toujours sentir. Il convient d’ailleurs de préciser que certains nouveaux titres développés sur iOS sont toujours en attente de validation. L’entreprise a souligné qu’il s’agissait d’une décision temporaire.

En attendant, Apple devra se serrer la ceinture tout comme Tencent.

Ce leader mondial des jeux vidéo rapporte une perte supérieure à 1,5 milliard de dollars.

La censure chinoise se fait réellement sentir

La Chine est considérée comme étant le premier marché mondial des jeux vidéo. L’année dernière, le pays a enregistré plus de 30 milliards de gain. Les règlementations concernant les jeux vidéo s’assouplissent au fur et à mesure. Par contre, les entreprises de jeux vidéo déplorent la lenteur des démarches. Et encore, les critères de probation d’un jeu vidéo restent pour l’heure inconnus du public.

Dans une déclaration faite le 29 janvier, Luca Maestri, actuel responsable financier, a admis que l’App Store en Chine représente un gros potentiel pour le groupe. « Nous pensons que le problème de l’approbation de nouveaux titres de jeux est de nature temporaire, mais il est clair que cela affecte notre entreprise à l’heure actuelle », ajoute-t-il.

Apple n’est pas la seule entreprise affectée par la censure chinoise

Les mesures d’interdiction des jeux vidéo ont commencé en mars 2018. Elles se sont intensifiées dans le courant de l’année, plus précisément en août. Cette décision survient après le discours du président Xi Jingping mettant en relief l’augmentation des cas de myopie en Chine.

Comme solution, le gouvernement a préconisé de réduire les nombres de titres disponibles sur le marché chinois.

Les analyses montrent clairement qu’Apple n’est pas la seule entreprise touchée par cette censure chinoise. D’autres entreprises nationales font actuellement face à des problèmes financiers plus ou moins considérables.

Mots-clés appleios