Clicky

La Chine a aussi droit à son monstre du Loch Ness

En 1980, un journal officiel, le Guangming Daily, a pour la première fois rapporté l’apparition de ce qui semble être l’équivalent chinois du monstre du Loch Ness en Écosse. La créature mystérieuse habiterait le lac Kanas au Xinjiang, dans la préfecture d’Altay, dans l’ouest du pays. D’autres observations apparentes ont été signalées en 2009, 2011, 2014, 2016 et l’année dernière. Le 15 mai dernier, un touriste a filmé des images étranges sous l’eau du lac.

Le touriste a publié la vidéo qui a immédiatement suscité les réactions des internautes et des experts. Plusieurs hypothèses ont été avancées au sujet du monstre qui n’a jamais été capturé. Les histoires qui circulent à son sujet n’ont fait qu’alimenter la légende. En tout cas, cette dernière est bénéfique à la région qui a, depuis 1980, attiré les visiteurs.

OceanCleanup

La vidéo qui a été capturée par le touriste montre quelque chose qui se déplace sous les eaux profondes. Comme il a été maintes fois rapporté auparavant, des petites vagues sont apparues au milieu du lac. Malheureusement, les images sont sombres.

Environ 10 mètres de long ?

D’après certains témoins oculaires, l’ombre qui bouge dans le lac s’étendrait sur environ 10 mètres (33 pieds) de long.

Wang Hongqiao, un travailleur du site, avait pu filmer des images similaires en 2012. Celles-ci montrent des vagues plus grosses. « Je l’ai comparé à la taille d’un bateau rapide et d’un canard sauvage, la taille de l’objet mystérieux devrait être entre les deux », avait-il déclaré à China Central Television.

Un groupe de truites géantes de Sibérie ?

Yuan Guoying, chercheur au Centre de protection de l’environnement du Xinjiang, a une tout autre théorie sur la bête légendaire. Il est persuadé que le monstre Kanas Lake est en réalité un groupe de truites géantes sibériennes. « Compte tenu de l’habitat et des vagues, il n’y a qu’un seul type de poisson qui pourrait vivre dans le lac : les truites géantes sibériennes », a-t-il affirmé.

« Ce qui s’est réellement passé sous l’eau, c’est que les truites géantes sibériennes veulent chasser les petits poissons et que les petits poissons nagent près de la surface de l’eau pour éviter les truites », a ajouté le scientifique.

Toutefois, une truite géante de Sibérie ne peut atteindre que deux mètres de long. Cette hypothèse reste donc à vérifier.

Mots-clés funinsolite