La Chine a développé un drone furtif capable de transporter des bombes

La Chine vient de lever le voile sur un nouveau drone furtif capable de transporter deux tonnes de bombes. Baptisé Lijian, il est un des appareils les plus aboutis du marché.

Esthétiquement parlant, le drone ressemble à une version miniature du fameux bombardier américain B-2. Il se présente en effet sous la forme d’une aile s’étirant sur une dizaine de mètres de long, pour une envergure située autour des quatorze mètres et une charge utile de deux tonnes.

Drone Chine : photo 1

La Chine a développé un nouveau drone furtif.

Relativement imposant, il est aussi équipé de deux soutes situées sous l’appareil. Elles pourront accueillir un maximum de deux bombes chacune.

Lijian, un drone furtif aux allures de B-2

Lijian embarque également un turboréacteur WS-13 développée par une entreprise du nom de Guizhou Aircraft Industry Corporation. Le modèle de base est doté d’une durée de vie de 2200 heures et il est capable de fournir une poussée de 100 kN, mais ce modèle a subi plusieurs modifications et on ne connaît donc pas sa puissance exacte.

Fait intéressant, le moteur serait équipé d’un S-duct spécialement modifié pour rendre l’appareil invisible sur les radars ennemis.

La Chine ne s’est pas épanchée sur les détails techniques, cela va sans dire. Toutefois, si l’on en croit certaines sources locales, alors l’armée chinoise aurait mené plusieurs tests au cours de l’année dernière, en mode furtif, avec un prototype développé spécialement pour l’occasion.

Ces essais auraient porté leurs fruits et le gouvernement chinois aurait l’intention de mettre Lijian en service dès 2019, soit dans deux ans.

Un drone bientôt commandé par une IA ?

Pour l’heure, l’armée aurait surtout l’intention d’utiliser l’appareil pour des missions de reconnaissance dans des zones équipées de défenses anti-aériennes. Toutefois, à terme, le drone pourrait aussi trouver sa place dans des opérations de combat en territoire ennemi.

Les sources évoquées un peu plus haut indiquent en outre que l’armée souhaiterait équiper l’appareil d’une intelligence artificielle afin de le rendre plus précis et surtout plus autonome.

Une fois encore, ces informations sont à prendre avec prudence, car le gouvernement chinois n’a rien confirmé.

Ceci étant, on peut tout de même se demander s’il est vraiment prudent de confier à une intelligence artificielle la gestion d’un appareil capable de transporter deux tonnes de bombes.

Une chose est sûre en tout cas, ce drone prouve de façon indiscutable que la technologie chinoise n’a plus rien à envier à la technologie américaine. Pas sur le plan de l’armement, en tout cas.

Drone Chine : photo 3 Drone Chine : photo 2

Mots-clés chine