Clicky

La Chine a fait un nouveau pas dans la téléportation quantique

La Chine s’intéresse depuis fort longtemps à la téléportation quantique et elle a mené plusieurs expériences notables au fil de ces dernières années. L’Empire du Milieu vient précisément de réaliser une nouvelle prouesse en atteignant une distance de mille deux cents kilomètres, contre seulement cent kilomètres pour les tentatives précédentes.

L’expérience a été menée par Jian-Wei Pan, un professeur émérite travaillant depuis plusieurs années pour l’Université de Hefei. Les résultats de l’étude ont été publiés la semaine dernière dans la revue Science.

Téléportation Quantique

Pour parvenir à cette prouesse, le chercheur s’est simplement appuyé sur les propriétés du monde subatomique décrites par Albert Einstein.

La téléportation quantique, un sujet qui déchaîne les passions

D’après ces fameuses propriétés, les particules comme les photos ou les neutrons peuvent exister simultanément dans deux états différents tout en se comportant comme une seule et même entité. Lorsque cela arrive, elles deviennent des particules intriquées.

Les scientifiques chinois s’intéressent depuis longtemps aux particularités de ces particules et ils ont mené plusieurs expériences par le passé afin de mieux comprendre leur comportement.

La dernière en date a fait couler beaucoup d’encre. Les chercheurs ont en effet utilisé un rayon laser pour émettre des paires de photons intriqués depuis un satellite placé dans l’orbite de notre planète. Ils ont ensuite été séparés et captés dans deux stations au sol, des stations se trouvant à environ 1 200 kilomètres de distance.

Pour faciliter l’essai, Jian-Wei Pan a choisi d’installer ces fameuses stations sur les hauteurs du Tibet. L’altitude offre en effet de nombreux avantages pour ce type d’expérience, à commencer par une réduction drastique de la densité de l’air.

Expérience Téléportation Quantique

Un exploit qui pourrait tout changer

Les physiciens ont ensuite modifié la polarisation d’une partie de ces photos et ils ont alors eu la surprise de découvrir que leurs jumeaux situés à mille deux cents kilomètres de là avaient profité eux aussi de ce changement, du moins dans plus d’un millier de cas.

La communauté scientifique a applaudi l’exploit. Toutefois, les physiciens ne souhaitent pas en rester là. L’objectif est maintenant de déterminer si les particules peuvent préserver leur propriété quantique en changeant de champ gravitationnel.

Plusieurs scientifiques envisagent ainsi d’installer des instruments quantiques à bord de la Station Spatiale Internationale afin de pouvoir mener des tests plus poussés. Ils aimeraient notamment envoyer un partenaire intriqué d’un photon sur Terre et tester ensuite si la particule se comporte de la même manière dans deux champs gravitationnels différents.

Bien sûr, l’idée finale n’est pas de téléporter physiquement un individu d’un point à l’autre du globe ou de l’univers, mais plutôt de faciliter les échanges de données. La téléportation quantique pourrait notamment permettre à deux ordinateurs d’échanger instantanément des informations sans avoir besoin de passer par un quelconque transfert.

Si les chercheurs parviennent à leurs fins, alors il sera virtuellement possible de créer des réseaux informatiques où les données ne pourront pas être interceptées par un tiers.

Il faut d’ailleurs rappeler que la Chine n’est pas la seule à s’intéresser à cette délicate question. La Russie a elle aussi mené de nombreuses expériences poussées au fil de ces dernières années.

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.