La Chine compte lancer un vaisseau spatial réutilisable en 2020

Décidément, la Chine ne cesse de faire des progrès dans tous les domaines. Les médias locaux ont rapporté que la China Aerospace Science and Technology Corporation ou CASTC a annoncé son projet de lancer un avion-navette spatiale réutilisable en 2020. C’est un projet très ambitieux. Il sera principalement utilisé pour la rotation de l’équipage et pour le transport de fret à destination de la Station spatiale chinoise.

Pékin a déjà dévoilé deux projets similaires. Le premier est l’avion Spatial Teng Yun, annoncé pendant la conférence internationale Global Space Exploration et prévu pour l’année 2030. Le second a été annoncé lors du 67ème congrès international d’astronautique en 2016. Il s’agit d’une série d’avions spatiaux et de suborbitaux réutilisables.

Navette

Ce tout nouveau type de vaisseau spatial est le « transport du futur ». Bientôt, les promenades dans l’espace seront accessibles au grand public.

Un avion spatial pour un accès à orbite basse

On n’a pas encore beaucoup d’informations sur cet avion, mais on sait déjà qu’il sera réutilisable. Son mode de décollage sera une première mondiale : il décollera « à l’horizontale ». Il en est de même pour son atterrissage. Cette performance demandera beaucoup de précision.

Selon la China Aerospace Science and Technology Corporation, l’avion-navette spatiale chinois fonctionnera avec deux types de motorisation : un statoréacteur et un moteur-fusée. Le statoréacteur lui permettra d’atteindre les couches supérieures de l’atmosphère et le moteur-fusée de se mettre en orbite basse autour de la Terre.

Un avion-navette très utile

Rien n’a encore été officiellement annoncé à propos de l’utilisation de cet avion-navette spatiale, mais il pourra sans aucun doute accomplir de nombreuses missions, en l’occurrence assurer la rotation de l’équipage et le transport de fret à destination de la Station spatiale chinoise qui sera mise en service en même temps que l’avion.

L’avion spatial chinois se cantonnera uniquement en orbite basse, c’est-à-dire de trois cents à cinq cents kilomètres d’altitude. Il pourra donc servir à des fins militaires et touristiques. Le tourisme spatial pourra se développer avec un appareil aussi facile d’accessibilité.

Cet avion-navette spatiale est le transport du futur. Espérons que ce projet aboutisse afin que nous puissions tous profiter des voyages spatiaux.

Mots-clés chineespace