Clicky

La Chine demande aux enseignants de ne plus donner des devoirs aux élèves via les applications mobiles

Les autorités éducatives de la Chine vont bientôt prendre des mesures pour alléger les tâches des parents d’enfants en âge scolaire.

En effet, le ministère de l’Éducation de la province chinoise du Zhejiang, dans l’est de la Chine, a récemment publié une proposition qui interdit aux professeurs d’utiliser les applications mobiles comme WeChat, QQ et autres pour donner des devoirs aux élèves ou demander aux parents de noter les devoirs de leurs enfants.

ecole

Crédits Pixabay

Effectivement, les avancées technologiques en Chine ont permis aux internautes et utilisateurs d’appareils mobiles d’étendre leurs activités quotidiennes… une extension qui touche même le secteur scolaire.

En effet, plutôt que de donner des devoirs en classe, ou de noter eux-mêmes les élèves, les enseignants ont recours aux groupes WeChat pour interagir avec les parents d’élèves et diffuser des devoirs en ligne aux élèves.

En d’autres termes, la plupart des enseignants se servent de ces canaux numériques pour élargir leurs emprises sur les élèves et leurs parents et même de déléguer certaines de leurs responsabilités en tant que professeurs aux parents, comme de noter les devoirs ou aider les enfants à résoudre leurs problèmes.

Certains établissements scolaires et enseignants profitent en mal de la technologie

En tout cas, cette proposition du ministère de l’Éducation fait suite à un ensemble de directives nationales publiées par le ministère en octobre 2018 qui obligent les établissements scolaires et les enseignants à assumer davantage leurs responsabilités au lieu de les déléguer aux parents.

Le ministère avait ainsi martelé que les enseignants devaient prendre plus au sérieux leur travail et d’aider les élèves à traiter leurs devoirs avec prudence et à les corriger. Néanmoins, il faut noter que tous les établissements scolaires n’abusent pas des plateformes numériques. Selon un parent, chaque école utilise la technologie différemment.

Un problème affectant les enfants, les parents et la société

En tout cas, le ministère de l’Éducation souhaite que les enseignants limitent la quantité de devoirs à domicile en ligne afin de réduire les risques de myopie, devenue une source de préoccupation pour les parents et la société, en général.

De plus, les nouvelles directives du ministère de l’éducation visent à réduire l’infiltration des services numériques et de la technologie dans la vie des étudiants. D’ailleurs, le gouvernement a pris la grande initiative d’ordonner aux éditeurs de jeux vidéo de limiter le temps de jeu des enfants, provoquant ainsi la chute des actions des leaders de l’industrie, NetEase et Tencent.

Mots-clés chine