La Chine installerait un mouchard sur le smartphones des touristes

La Chine n’est pas connue pour être le pays respectant le plus les droits de l’homme. Les lois liberticides sont très présentes là-bas, mais aussi une très grande censure. Beaucoup de citoyens sont fichés, ne peuvent voyager, certains réseaux sociaux, sites et applications sont tout simplement interdits. Malgré sa puissance commerciale, la Chine suscite souvent la crainte d’autres gouvernements pour sa tendance à s’immiscer dans la vie privée de ses citoyens.

Mais aujourd’hui, ce sont les touristes qui sont concernés par cette surveillance d’après des informations révélées par les très sérieux The Guardian et New York Times.

smartphone

Crédits Pixabay

D’après les deux médias, les agents aux frontières de la Chine installeraient un mouchard sur le smartphone des touristes.

Ce seraient essentiellement les minorités qui seraient visées, notamment les musulmans.

Une surveillance massive des touristes venus en Chine

Les simples touristes n’échappent pas à la surveillance renforcée du gouvernement chinois. Comme le rapporte The Guardian et le New York Times, ces derniers verraient leurs smartphones être pistés avec un mouchard installé par les agents aux frontières. Ce sont les SMS, contacts, appels, informations relatives aux applications ou encore les mails et le modèle du téléphone qui seraient siphonnés par les autorités chinoises.

La pose de ce mouchard se ferait à des points de passage et répondrait au doux nom de « BXAQ ».

Ce sont les minorités musulmanes qui seraient particulièrement visées par ce mouchard puisque ce dernier dresse un portrait de 73000 fichiers en lien avec, par exemple, des extraits du Coran. D’après les médias, l’application espionne est supprimée une fois l’analyse effectuée, mais ce ne serait pas toujours le cas. La seule solution resterait pour l’utilisateur de le faire lui-même.

Cette affaire a le mérite de rappeler que même les touristes peuvent être visés par la surveillance de masse du gouvernement chinois, de nombreuses fois dénoncée. Un pays particulièrement liberticide qui n’hésite pas à installer un mouchard sur le smartphone de personnes venant simplement visiter ou voir de la famille en faisant des liens avec une religion. Comme le souligne Le Monde dans la vidéo ci-dessous, la communauté musulmane est dans le viseur du gouvernement chinois depuis plusieurs mois.

Mots-clés chinehacksmartphone