La Chine ne veut plus de sang, de corps humains, de mah-jong et de poker dans les jeux vidéo

La Chine vient d’adopter une nouvelle mesure qui risque de ne pas faire le bonheur des éditeurs et développeurs de jeux vidéo. En effet, il est désormais interdit d’y commercialiser des jeux mettant en scène des cadavres et du sang. La restriction concerne aussi les jeux de hasard, entre autres, le mah-jong et le poker.

Suite à la fin du gel sur l’approbation de lancement de nouveaux jeux vidéo dans le pays, le gouvernement chinois a transféré le processus d’approbation à l’Administration nationale de la presse et des publications. Celle-ci vient alors d’annoncer de nouvelles règles que les professionnels du jeu vidéo devront respecter, sous peine d’être sanctionnés.

Crédits Pixabay

Le moins que l’on puisse dire, c’est que celles-ci sont largement sévères et risquent ainsi de décourager certains éditeurs à s’aventurer sur le marché chinois. Un marché qui est pourtant en forte expansion et dont la valeur est censée atteindre 30 milliards de dollars cette année.

En tout cas, cela ne semble pas déranger les administrations locales qui viennent d’annoncer l’interdiction de commercialisation de certaines catégories de jeux dans le pays, notamment ceux qui montrent des scènes violentes impliquant du sang et des morts ainsi que les jeux de hasard.

D’autres exigences

Comme l’affirme Gizmodo, les nouvelles réglementations visent également les jeux traitant de l’histoire impériale du pays et exigent aux éditeurs de modifier la manière dont leurs titres promeuvent les valeurs et la culture chinoises. Le but est de faire en sorte qu’ils présentent le pays sous un jour favorable s’ils gagnent un jour en notoriété sur le plan international.

Outre ces exigences, les autorités chinoises demandent également aux éditeurs et développeurs de jeux vidéo de publier davantage d’informations sur leurs titres afin que les consommateurs puissent mieux choisir et, ainsi, de réduire la dépendance au jeu et les dépenses excessives. Il convient de noter que ces nouvelles règles entrent en jeu aux côtés des réglementations existantes interdisant la pornographie.

Des mesures qui affecteront le comportement des joueurs chinois

Ces mesures ont été adoptées par les autorités chinoises alors que Tencent vient tout juste d’obtenir l’autorisation de commercialiser la console Nintendo Switch en Chine. Ce qui veut dire que le comportement d’achat des joueurs locaux risque de changer.

Reste à savoir si les marques en ont déjà anticipé les conséquences. Dans tous les cas, avec environ 1,4 milliard d’habitants à l’heure actuelle, l’Empire du Milieu reste le plus grand marché de jeux vidéo au monde.