Clicky

La Chine veut s’élever au rang de leader mondial de l’intelligence artificielle

Actuellement, la technologie de l’intelligence artificielle est dominée par des géants américains comme Google et Microsoft. En octobre 2016, les États-Unis ont publié un plan de développement de l’intelligence artificielle. Devant cette hégémonie américaine, la Chine ne compte pas se laisser faire. Elle envisage même de dominer ce nouveau marché d’ici 2025. En septembre, le gouvernement chinois a rendu public son plan de développement.

La Chine a investi dans la technologie de l’IA depuis treize ans. Aujourd’hui, le pays capitaliste à parti unique veut bâtir une industrie nationale de cent cinquante milliards de dollars. L’unique objectif de ce programme serait, selon le New York Times, de rivaliser avec l’Europe et l’Amérique du Nord dans ce domaine.

Supercalculateur Chine

L’Empire du Milieu affiche son optimisme par rapport aux risques. En tout cas, le gouvernement chinois est réputé pour sa capacité à élaborer et à réussir à concrétiser des programmes à long terme.

Un défi ambitieux

Le plan de développement national a été présenté à l’occasion d’une conférence à Shanghai. Rui Yong, le responsable du pôle technologique chez le fabricant d’ordinateurs Lenovo, a été l’un des intervenants. « Les pouvoirs régionaux et le gouvernement central soutiennent cet effort en faveur de l’intelligence artificielle. » a-t-il souligné.

Le gouvernement chinois a, pour sa part, affiché sa détermination face à ce défi ambitieux. « Nous devons prendre l’initiative pour nous attaquer résolument à cette nouvelle étape du développement de l’intelligence artificielle et avoir une avance en termes de compétitivité. » a déclaré son porte-parole.

Impressionnés par AlphaGo

Les buts des dirigeants chinois sont clairs. Il s’agit d’augmenter le poids économique du pays à plus de 150 milliards de yuans, soit 22,15 milliards de dollars à l’horizon 2020. D’ici 2025, ce chiffre devrait passer à plus de quatre cent milliards de yuans, soit 59,07 milliards de dollars. Ces informations ont été publiées par le Conseil d’État chinois.

Selon des sources proches du dossier, les dirigeants politiques chinois ont été particulièrement impressionnés par les performances d’AlphaGo. Il s’agit d’un système d’algorithmes mis au point par Google.

Le déclic aurait donc eu lieu lorsque le maître sud-coréen du jeu de Go a été battu par cette IA de Google.

Mots-clés chine

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !