La Chine vient de lancer une nouvelle mission spatiale habitée

La Chine s’intéresse beaucoup à ce qui se passe au-dessus de nos têtes et elle vient de le prouver de nouveau en lançant une toute nouvelle mission spatiale habitée. La plus longue de toutes. Shenzhou 11 a effectivement décollé du pas de tir de Jiuquan dimanche dernier et les deux spationautes présents à son bord vont passer pas moins de trente jours à bord du laboratoire spatial Tiangong-2, un laboratoire mis en orbite à environ 393 kilomètres du plancher des vaches.

Tiangong-2 a décollé de notre belle planète le 15 septembre dernier. Le lancement était initialement prévu pour 2015, mais le gouvernement chinois a été obligé de le décaler en raison d’un retard pris sur le lanceur CZ-2F/G.

Shenzhou 11

Shenzhou 11 a décollé dimanche dernier.

La station mesure très exactement 10,4 mètres de long, pour un diamètre atteignant les 3,35 mètres. Elle se compose de deux modules distincts : un module de ressources abritant le système de propulsion et un module expérimental où les spationautes vont loger et mener leurs expériences.

Les spationautes vont passer un mois dans Tiangong-2

Comme son nom le laisse supposer, Tiangong-2 succède à Tiangong-1 et donc à cette fameuse station spatiale qui a échappé au contrôle des autorités chinoises au début de l’année. Une station qui devrait s’écrouler sur la Terre quelque part durant le second semestre 2017.

Shenzhou 11 est une mission particulièrement ambitieuse. Elle a en effet pour objectif de préparer le déploiement dans l’espace d’un module chinois habité d’ici 2022. Les deux spationautes vont donc devoir mener diverses expériences et ils seront notamment amenés à cultiver des échantillons de riz et à observer attentivement les changements subis par leur organisme à cause de l’apesanteur.

En parallèle, les données récoltées durant la mission permettront à la Chine de mieux comprendre le processus de formation des tempêtes solaires et de tester l’horloge atomique embarquée dans le laboratoire.

La Chine compte aussi envoyer un spationaute sur la Lune

L’Empire du Milieu s’intéresse de plus en plus aux programmes spatiaux et le gouvernement leur a ainsi consacré plusieurs milliards au cours de ces dernières années. Pékin travaille d’ailleurs sur d’autres missions encore plus ambitieuses, dont une qui vise à envoyer des spationautes sur la Lune.

Mars se trouve également dans le collimateur de l’agence spatiale chinoise et cette dernière a ainsi prévu l’envoi d’une sonde sur place autour de 2020, une sonde qui pourrait être suivie d’un robot téléguidé similaire à Opportunity et Curiosity.

En attendant, Shenzhou 11 est la plus longue mission habitée organisée par la Chine. Les deux spationautes resteront en effet un mois dans l’espace. Le précédent record était de quinze jours seulement et il date de 2013.

Mots-clés espaceshenzhou 11