La CIA espionnerait nos téléphones et nos télévisions connectées

Wikileaks a lâché une nouvelle bombe. Le site affirme en effet que la CIA utilise des centaines de malwares différents pour espionner nos téléphones et nos télévisions connectées. Pire, l’agence serait même capable de prendre le contrôle de certains véhicules connectés et de provoquer des accidents à distance grâce à plusieurs outils dédiés.

Pour étayer leurs propos, les activistes de Wikileaks ont publié plusieurs milliers de documents regroupés dans un nouveau dossier baptisé Vault 7.

CIA Wikileaks

Wikileaks vient de sortir un nouveau dossier à charge. Il vise la CIA.

D’après ces rapports, la CIA aurait fréquemment recours à des failles zero day pour percer les défenses de nos équipements connectés.

La CIA utiliserait des malwares pour espionner nos téléphones et nos télévisions connectées

Grâce à diverses techniques et quelques outils développés spécialement pour l’occasion, l’agence serait en mesure d’espionner les iPhone, mais également les terminaux sous Android et les ordinateurs sous Windows, macOS ou Linux. Les télévisions connectées seraient elles aussi concernées, et notamment celles produites par Samsung.

Pour parvenir à ses fins, la CIA aurait mis au point des systèmes d’attaque automatisés reposant sur des malwares intelligents développés pour ces différentes plateformes.

Le travail de l’agence ne consisterait cependant pas à faire planter nos appareils, mais plutôt à nous espionner. En s’appuyant sur ces outils, la CIA pourrait notamment simuler l’extinction de nos télévisions et les utiliser ensuite comme un système d’écoute grâce aux microphones embarqués sur certains téléviseurs. Les documents citent notamment la F800 de Samsung.

Concernant nos téléphones, le but des espions serait assez différent. Ils les utiliseraient surtout pour suivre nos déplacements.

Toujours d’après ces documents, les experts de la CIA auraient également réussi à contourner la plupart des systèmes de chiffrement utilisés par les applications de messagerie sécurisées. Ils seraient notamment en mesure d’intercepter des conversations menées sur WhatsApp, Signal, Telegram ou encore Confide en les capturant avant qu’elles ne soient chiffrées.

La CIA aurait une succursale en Europe

En plus du centre de commande basé à Langley en Virginie, l’agence aurait ouvert plusieurs succursales à travers le monde. Pour couvrir l’Europe, elle aurait notamment ouvert un centre opérationnel à Francfort. Il serait aussi chargé de toutes les opérations menées sur le territoire africain ou même au Moyen-Orient.

Julian Assange a évidemment pris la parole pour évoquer cette nouvelle fuite. Dans un communiqué, l’activiste déclare ainsi que Vault 7 prouve les risques extrêmes induits par la prolifération des équipements connectés et des instruments de cyberattaque. Wikileaks va encore plus loin et il souligne ainsi le fait que la CIA ne doit pas être la seule agence mondiale à utiliser de tels outils pour surveiller les citoyens.

En réalité, d’après le site, les agences de renseignements rivales doivent aussi être à la tête d’un arsenal similaire.

Jonathan Liu, un porte-parole de la CIA, n’a pas confirmé l’authenticité de ces documents ni même commenté leur contenu. Edward Snowden pense pour sa part qu’ils sont authentiques.