Clicky

La cigarette électronique aurait des effets néfastes sur les défenses immunitaires

La cigarette électronique compte de nombreux adeptes à travers le monde mais elle aussi très loin de faire l’unanimité. En réalité, elle est même régulièrement pointée du doigt par les médecins et la tendance n’est sans doute pas prête de s’inverser. Preuve en est, selon une étude récente, elle aurait des effets néfastes sur le système immunitaire.

Cette étude a été menée par une certaine Ilona Jaspers. Elle travaille depuis plusieurs années pour l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill et elle est titulaire d’un master et d’une thèse en sciences environnementales liées à la santé.

Etude e-cig

La cigarette électronique serait plus nocive que la cigarette traditionnelle selon cette nouvelle étude.

C’est en tout cas ce qui est écrit sur son CV. Elle a obtenu plusieurs récompenses au fil de sa carrière et elle a publié des articles dans de nombreuses revues scientifiques.

La cigarette électronique aurait un impact sur les défenses immunitaires des individus

Elle a récemment constitué une équipe afin de travailler sur l’impact réel de la cigarette électronique sur l’organisme.

Afin de mener à bien leur projet, les chercheurs ont commencé par rassembler plusieurs individus afin de se construire le panel le plus représentatif possible. Ils ont sélectionné des non fumeurs, bien sûr, mais aussi des personnes fumant des cigarettes classiques ou des cigarettes électroniques.

Après avoir fait divers prélèvements, ils ont analysé leurs données génétiques et ils se sont rendus compte que le fait de fumer inhibe très exactement 53 gènes différents.

Ce n’est pas terrible, mais le pire reste à venir car tous ces gènes ont un lien avec les défenses immunitaires de l’individu. Cela veut aussi dire que les cigarettes les rendent plus fragiles.

L’e-cig est-elle plus nocive qu’une cigarette classique ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la cigarette électronique n’est pas moins nocive car elle désactive les mêmes gènes, ainsi que 305 autres. Aussi surprenant que cela puisse sembler, l’e-cig aurait donc plus d’impact sur les gènes que les cigarettes classiques.

Afin d’aller encore un peu plus loin, ils ont aussi prélevé des cellules immunitaires saines chez les non fumeurs et ils ont ensuite testé le liquide des cigarettes électroniques dessus pour mesurer plus facilement ses effets.

Une fois mises en contact avec le liquide, ces cellules ont eu plus de difficulté à absorber les microbes. En extrapolant leurs données, les chercheurs estiment donc que les utilisateurs d’une cigarette électronique sont plus sensibles aux infections.

Il est cependant important de préciser que l’étude publiée n’est en réalité qu’un rapport préliminaire. Il est donc préférable de prendre toutes ces informations avec des pincettes.

Mots-clés insolitemédecine

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • Fischer

    Vous avez été payés par les cigarettiers pour écrire des conneries pareilles? Vive la cigarette electronique qui permet d’abandonner definitivement la cigarette ;)

    • Pas du tout. Si vous voulez tout savoir, j’étais un très très gros fumeur et j’ai arrêté la clope il y a deux ans en grande partie grâce à la cigarette électronique. Maintenant, ici, on ne parle pas de moi mais de cette étude.

      • GeoOrw

        « En réalité, elle est même régulièrement pointée du doigt par les médecins »
        Oui mais les médecins en vantent surtout les mérites, et votre étude provient de scientifiques de caroline du nord, haut lieu de production du tabac…
        Donc ça me donne un peu envie de recentrer le sujet sur vous, qu’est-ce qui vous pousse à autant de partialité ?

        • Tu as lu mon commentaire précédent, non ?

          Ce n’est pas la première étude qui met les gens en garde contre l’e-cig. Donc ça me donne un peu envie de recentrer le sujet sur vous, qu’est ce qui vous pousse à autant de partialité ?

  • geoorw

    « Une fois mises en contact avec le liquide, ces cellules ont eu plus de difficulté à absorber les microbes. »

    Vous parlez du même liquide qui est utilisé un peu partout dans notre alimentation, les sirops pour la toux, etc (le propylène glycol) ? Dois-je comprendre que le sirop pour la toux réduit les défenses immunitaires ?

    Parait aussi qu’en plongeant un humain dans l’eau pendant 24h, il meurt… L’eau, pas si inoffensive ?

    • Le propylène glycol est utilisé en faible quantité dans l’alimentation. De plus suite à une ingestion orale « Il est oxydé dans le foie en acide lactique, puis en acide pyruvique, qui est utilisé par le corps humain comme source d’énergie ».

      La quantité présente dans le liquide de cigarette électronique, et le fait de pas passer par l’estomac à peut être une influence…

      Je suis également perplexe concernant les résultats de cette étude et j’aimerai avoir plus d’informations, mais comme indiqué dans l’article, attendons encore un peu avant de dire « c’est vrai » ou « c’est n’importe quoi »

      • GeoOrw

        Le PG est aussi utilisé dans des diffuseurs pour traiter l’asthme, dans les machines à fumée des théâtres et discothèques, etc.. Alors ça a peut-être un léger effet mais on a quand même pas mal de recul sur cette substance. En ce qui me concerne la seule chose dont je me méfie encore sont les arômes, car il en existe beaucoup et on a peu de recul sur leur inhalation.

    • Je ne parle de rien, je ne fais qu’évoquer une étude publiée par des scientifiques, il faut bien faire la distinction entre ce que je pense et les conclusions de cette étude. Je ne suis pas forcément d’accord avec elle mais mon avis importe peu en l’occurrence.

      • GeoOrw

        Oui mon commentaire ne s’adressait pas directement à vous. Vous n’êtes pas responsable des conclusions de ces scientifiques (qui ne sont pas médecins au passage).

        En revanche, puisque vous êtes là :p, je trouve votre manière de présenter les choses partiale et anxiogène, et surtout prématurée. Comme vous le rappelez en toute fin d’article ce n’est qu’un rapport préliminaire, il serait extrêmement dommage de donner des raisons de continuer de fumer à des fumeurs indécis vous ne pensez pas ? Surtout quand le consensus est que la e-cig est largement moins novice.

      • GeoOrw
  • Pingback: La cigarette électronique aurait des effets néfastes sur les défenses … | Devenir non-fumeur ...()

  • Pereira Gonçalves Nuno Miguel

    Bonjour, je trouve cette étude complètement incomplète, ne nous disons pas quelle e-liquide ils utilisent et encore faut voir si le liquide a été trop chauffer, il manque beaucoup mais beaucoup d’informations complémentaires. Ma conclusion c’est que depuis 2,5 ans que je fumme je ne suis plus tombé malade, à croire que la cigarette electronique fortifie mon système immunitaire au contraire de se qu’on pretend ici. Je fumme du alphaliquid usa mix et je me sens en bonne santé. Pour la prochaine étude il faut dire quelle produit vous avez utilisé, quelle cigarette electronique et encore dans quelle conditions. Je crois plutot que le liquide n’était pas conforme à la norme et encore faut donner du temps au cellules pour s’habituer au produit.

  • germs

    Je copie colle ce commentaire que j’ai posté sur un autre site car votre article traite du même sujet et des mêmes sources on ne peut plus opaque :

    Etude sérieuse ou encore un BUZZ en faveur des géants du tabac ? Avez vous analysé les résultats avant de publier ou simplement fait un copié collé de l’article en lien ? En 2015, bon nombre d’etudes portant sur la cigarette électronique aux résultats alarmiste ont omis de dire qu’elles ont été menées dans des conditions d’utilisation complètement improbable et que malgré tout la vape restait ô combien de fois moins nocive que la cigarette traditionnelle. Je ne serai pas surpris qu’il en soit de meme pour celle-ci ! Mais le plus important c’est le BUZZ, créer de la peur, au detriment des 75000 morts liés au tabac chaque année en France. Le pire dans tout ca, c’est que cela fonctionne, les ventes de tabac sont reparties à la hausse après deux ans de chute libre.

    Quoi qu’on en dise, la cigarette électronique m’a permis de mettre un terme à mes 20 années de tabagisme. Aujourd’hui je ne fume plus, je suis en paix avec moi même.