Clicky

La cigarette électronique aurait des effets néfastes sur les défenses immunitaires

La cigarette électronique compte de nombreux adeptes à travers le monde mais elle aussi très loin de faire l’unanimité. En réalité, elle est même régulièrement pointée du doigt par les médecins et la tendance n’est sans doute pas prête de s’inverser. Preuve en est, selon une étude récente, elle aurait des effets néfastes sur le système immunitaire.

Cette étude a été menée par une certaine Ilona Jaspers. Elle travaille depuis plusieurs années pour l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill et elle est titulaire d’un master et d’une thèse en sciences environnementales liées à la santé.

Etude e-cig

La cigarette électronique serait plus nocive que la cigarette traditionnelle selon cette nouvelle étude.

C’est en tout cas ce qui est écrit sur son CV. Elle a obtenu plusieurs récompenses au fil de sa carrière et elle a publié des articles dans de nombreuses revues scientifiques.

La cigarette électronique aurait un impact sur les défenses immunitaires des individus

Elle a récemment constitué une équipe afin de travailler sur l’impact réel de la cigarette électronique sur l’organisme.

Afin de mener à bien leur projet, les chercheurs ont commencé par rassembler plusieurs individus afin de se construire le panel le plus représentatif possible. Ils ont sélectionné des non fumeurs, bien sûr, mais aussi des personnes fumant des cigarettes classiques ou des cigarettes électroniques.

Après avoir fait divers prélèvements, ils ont analysé leurs données génétiques et ils se sont rendus compte que le fait de fumer inhibe très exactement 53 gènes différents.

Ce n’est pas terrible, mais le pire reste à venir car tous ces gènes ont un lien avec les défenses immunitaires de l’individu. Cela veut aussi dire que les cigarettes les rendent plus fragiles.

L’e-cig est-elle plus nocive qu’une cigarette classique ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la cigarette électronique n’est pas moins nocive car elle désactive les mêmes gènes, ainsi que 305 autres. Aussi surprenant que cela puisse sembler, l’e-cig aurait donc plus d’impact sur les gènes que les cigarettes classiques.

Afin d’aller encore un peu plus loin, ils ont aussi prélevé des cellules immunitaires saines chez les non fumeurs et ils ont ensuite testé le liquide des cigarettes électroniques dessus pour mesurer plus facilement ses effets.

Une fois mises en contact avec le liquide, ces cellules ont eu plus de difficulté à absorber les microbes. En extrapolant leurs données, les chercheurs estiment donc que les utilisateurs d’une cigarette électronique sont plus sensibles aux infections.

Il est cependant important de préciser que l’étude publiée n’est en réalité qu’un rapport préliminaire. Il est donc préférable de prendre toutes ces informations avec des pincettes.

Mots-clés insolitemédecine

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.