Clicky

La Civilisation de la vallée de l’Indus n’a pas encore révélé tous ses secrets

La civilisation de la vallée de l’Indus a été complètement perdue dans l’histoire jusque dans les années 1920. Il y a environ cinq millénaires, un peuple s’installa sur les terres entre l’Afghanistan actuel, le nord-ouest de l’Inde et le Pakistan. Ce peuple était à la pointe de la civilisation, du savoir et de la sophistication de l’époque.

Les échos de leurs réalisations nous impressionnent encore aujourd’hui, trahissant un niveau de civilisation presque inimaginable pour une société qui sortait tout juste de l’âge de pierre.

Indus

La civilisation de la vallée de l’Indus, également connue sous le nom de civilisation harappéenne d’après le premier site de leur découverte, est une culture de l’âge du bronze qui a duré de 3300 à 1300 av J.C.

Qui étaient les Harappans ?

Elle était comparable aux trois autres anciens poids lourds du monde – l’Egypte, la Mésopotamie et la Chine ancienne – surpassant souvent les prouesses scientifiques de ces derniers. Sur les quatre anciens berceaux de la civilisation, les habitants de la vallée de l’Indus pouvaient prétendre être les plus grands et sans doute les plus prospères.

Leur succès reposait sur une base agricole solide (ils cultivaient diverses plantes, des dattes au coton, dans les sols fertiles de la vallée) et des technologies de pointe, y compris la plomberie intérieure, l’urbanisme sophistiqué et les systèmes d’égouts publics, des percées dans l’artisanat technique, l’écriture, et l’une des compréhensions les plus avancées de la métallurgie à l’époque.

Des centres urbains remarquables

Si la plupart des pôles d’habitation des Harappans n’étaient que des villages ou de petites villes, la civilisation avait également plusieurs grands centres urbains. Mais Mohenjo-daro sort particulièrement du lot, car c’était la plus grande ville de la civilisation de la vallée de l’Indus et elle a également reçu diverses distinctions : dont l’un des premiers grands centres urbains du monde, et, à l’époque, l’une des villes les plus sophistiquées au monde et un chef-d’œuvre architectural et d’ingénierie mondiale.

Le déclin de l’empire harappéen

Vers 1800 av. J.-C., la civilisation de la vallée de l’Indus commençait à se fissurer. Une théorie largement répandue est qu’ils ont été battus par une tribu indo-européenne nomade appelée les Aryens, qui ont envahi puis conquis les Harappiens. Cependant, des preuves plus récentes contredisent cette théorie. Certains experts estiment en effet que l’effondrement a été causé par le changement climatique.

Quoi qu’il en soit, vers 1700 avant notre ère, la plupart des villes de la civilisation de la vallée de l’Indus avaient été abandonnées. Et tout porte à croire qu’il reste encore beaucoup à découvrir sur cette formidable civilisation.

Crédits : Wikimedia