Colombie-Britannique : les voitures à carburant fossile bannies d’ici 2040 ?

Au Canada, la province de la Colombie-Britannique est résolue à abandonner les véhicules qui roulent au carburant fossile une bonne fois pour toutes. À la place, les dirigeants veulent encourager les vendeurs et la population à se tourner vers les véhicules électriques.

Cela demande du temps, des investissements ainsi que de l’initiative et cela, le gouvernement en est bien conscient.

Le Premier ministre John Horgan a annoncé un projet de loi qui va obliger la vente exclusive de voitures et de camions « légers » zéro émission. Le but est de faire en sorte que d’ici 2040, il n’y ait plus de véhicules roulant au combustible fossile en Colombie-Britannique.

La loi sera présentée en 2019. Impossible de savoir si elle sera adoptée ou non même si le gouvernement compte de nombreux sympathisants de l’environnement dans ses rangs.

Quelles sont les grandes lignes de ce projet de loi ?

Selon les explications apportées par John Horgan, les exigences de son projet de loi se feront de manière progressive, car il est impossible de faire disparaitre les véhicules à carburant d’un simple claquement de doigts. Ainsi, le pourcentage de vente de voitures vertes à atteindre sera de 10 % en 2025, puis grimpera à 30 % en 2030 et ainsi de suite jusqu’en 2040.

Pour atteindre son but, le Premier ministre prévoit de mettre en place près de 151 points de charge pour les voitures électriques. Le Premier ministre compte également investir jusqu’à 20 millions de dollars dans divers programmes visant à encourager l’utilisation des véhicules zéro émission.

Qu’en est-il des autres provinces du Canada ?

Bien que cette loi ne soit encore qu’un simple projet, la Colombie-Britannique semble se diriger vers un avenir plus « vert, » ce qui est assez logique étant donné que les principaux revenus de la province reposent sur la beauté naturelle de son environnement.

Quant aux autres provinces canadiennes, il reste encore à savoir si cette initiative de John Horgan donnera envie aux autres gouvernements de faire pareil.

Ce n’est malheureusement pas gagné quand on constate que le nouveau gouvernement de l’Ontario soutient au contraire l’industrie pétrolière. Les subventions allouées aux véhicules électriques ont été suspendues dans le but de faire baisser le prix de l’essence.

Mots-clés écologie