Clicky

La cryptomonnaie, un atout pour les travailleurs du sexe ?

PACE a organisé au début du mois un atelier d’information à l’intention des travailleuses du sexe. Il portait sur la cryptomonnaie et ses multiples avantages pour les métiers du secteur.

PACE est une association canadienne spécialisée dans les conseils aux personnes travaillant dans l’industrie du sexe. Si elle lutte ardemment pour leurs droits, elle leur fournit également des informations sur leur statut et des conseils pour les aider à faire face aux situations compliquées.

Les 3 Sex

L’association a donc un rôle éducatif et elle a ainsi pris l’habitude d’organiser très régulièrement des ateliers portant sur diverses thématiques.

PACE, une association engagée

PACE a donc organisé au début du mois de mai un atelier portant sur une thématique très pointue, à savoir les cryptomonnaies.

Depuis la création du Bitcoin en 2009, le marché des cryptomonnaies a connu une évolution forte, marquée par l’apparition de nombreuses altcoins comme l’Ether, le Ripple, le Litecoin ou encore le Zcash.

Longtemps réservées à un public d’initiés, les cryptomonnaies se sont considérablement démocratisées ces derniers mois et elles commencent ainsi à intéresser le grand public.

PACE, de son côté, estime que les cryptomonnaies représentent un atout formidable pour les femmes et les hommes travaillant dans l’industrie du sexe, en ce sens qu’elles garantissent un certain anonymat pour le vendeur et pour l’acheter. Plutôt que de proposer un cours théorique aux participants, l’association a eu la bonne idée d’inviter une travailleuse du sexe proposant depuis plusieurs mois ce moyen de paiement à ses clients.

Elle a donc passé de longues minutes à expliquer le fonctionnement de ces monnaies tout en proposant des ateliers pratiques portant sur les différentes solutions à déployer pour être en mesure d’accepter ce type de paiement.

La cryptomonnaie, de plus en plus présente dans l’industrie pour adultes

PACE, de son côté, compte renouveler prochainement l’expérience et l’association a également l’intention de proposer prochainement sur son site un dossier complet portant sur les cryptomonnaies et leur utilisation.

En soi, l’initiative peut sembler amusante ou tout simplement insolite, mais c’est loin d’être le cas. PACE n’est effectivement pas le seul à s’intéresser aux cryptomonnaies et Pornhub lui-même a inclus récemment ce moyen de paiement à son portail premium en s’appuyant sur le Verge. Le géant ne compte d’ailleurs pas en rester là et il propose aussi depuis quelque temps à ses utilisateurs et utilisatrices d’être rémunéré en cryptomonnaie.

En fin d’année dernière, une dominatrice financière résidant à Paris s’est également retrouvée sous les feux des projecteurs après avoir révélé qu’elle acceptait les paiements en cryptomonnaies depuis bientôt quatre ans et qu’elle ne regrettait pas du tout d’avoir fait un pas dans cette direction.

Playboy souhaite lui aussi surfer sur la tendance et l’entreprise a ainsi annoncé en mars son intention de proposer le paiement par cryptomonnaie à ses clients dans un avenir proche.

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.