Clicky

La FCC vient de réduire à néant la neutralité du net

La FCC a voté hier la fin de la neutralité du net par trois voix contre deux. Selon Ajit Pai, le moment était effectivement venu de « restaurer la liberté d’Internet ». Les associations de consommateur ne voient cependant pas les choses de la même manière. Loin de là.

Le vote s’est déroulé ce jeudi 14 décembre. Les cinq commissaires de la commission ont commencé par exposer leur point de vue avant de procéder au vote final. Le texte a été approuvé par trois voix contre deux.

Clavier

La neutralité du net est un des principes fondateurs d’Internet et il consiste tout simplement à s’assurer que les contenus mis en ligne soient accessibles de la même manière pour tous les internautes.

La FCC a voté contre la neutralité du net

Il interdit par exemple à un fournisseur d’accès de prioriser l’accès à certains services au détriment d’autres et il l’empêche de bloquer l’accès à certains sites ou à certains types de contenus sans un mandat.

Ajit Pai s’est toujours opposé à ce principe et aux diverses réglementations visant à le protéger. L’homme a en effet affirmé à plusieurs reprises que la législation devrait à tout prix être réformée afin de donner plus de liberté aux acteurs du secteur.

En 2015, il avait ainsi voté contre une ordonnance en faveur de la neutralité du net.

Le résultat de ce vote a naturellement fait l’effet d’un véritable tsunami sur le territoire américain. Les défenseurs de la neutralité du net sont en effet inquiets et ils craignent ainsi que cette décision finisse par donner vie à un internet à deux vitesses.

En effet, suite à ce vote, les fournisseurs d’accès locaux auront la possibilité de surfacturer les accès aux contenus les plus gourmands en bande passante.

Vers un internet à deux vitesses ?

Mignon Clyburn, une des deux commissaires opposées à la décision, va encore plus loin. Pour elle, la fin de la neutralité du net représente également une menace pour les petites entreprises et elle estime ainsi que des groupes comme Google ou encore Netflix n’auraient jamais pu naître sans ce principe fondateur.

Il faut d’ailleurs rappeler que les GAFAM étaient totalement opposés à cette décision eux aussi.

Bien sûr, les opérateurs ne voient pas la situation du même œil. Pour eux, cette décision est une bonne chose dans le sens où elle va leur permettre d’expérimenter de nouvelles offres et par extension de mieux répondre aux besoins des internautes.

Du moins à ceux disposés à payer leur abonnement un peu plus cher…

Mots-clés fccweb

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.