La France va créé un commandement militaire spatial

Le samedi 13 juillet 2019, Emmanuel Macron a pris tout le monde de court en annonçant dans son discours aux armées à l’Hôtel de Brienne, à Paris, que la France allait créer un commandement militaire spatial en septembre prochain.

Florence Parly, la ministre des Armées, a déclaré que ce commandement sera basé à Toulouse et qu’il sera constitué de 200 personnes. La création de ce commandement aura pour principal objectif d’assurer le développement et le renforcement des capacités spatiales de la France.

france

Crédit photo PIXABAY

Emmanuel Macron a aussi indiqué qu’après la création de ce commandement, l’armée de l’Air « deviendra à terme l’armée de l’Air et de l’Espace ».

« Un enjeu de sécurité nationale »

En 2018, Emmanuel Macron avait laissé entendre qu’il se concentrerait plus sur l’espace qui représente, selon lui, « un véritable enjeu de sécurité nationale, par la conflictualité qu’il suscite. » Durant cette période, son but était de fournir à la France « une stratégie spatiale de défense ».

La création de ce commandement survient deux ans après que la ministre des Armées ait déclaré que la France était exposée à de nouveaux dangers. « Nous sommes en danger, nos communications, nos manœuvres militaires comme nos quotidiens sont en danger si nous ne réagissons pas. » En réponse à cette déclaration, Macron a indiqué que son but était de renforcer la connaissance de la situation spatiale et de mieux protéger les satellites français.

Un projet qui requiert un budget conséquent

Florence Parly a insisté sur l’importance de la mise en place d’un tel commandement au vu du contexte actuel. « Ce que nous avons constaté, c’est que l’espace est devenu un terrain de conflictualité. Il y a 1 500 satellites autour de la Terre, il y en aura 7 000 dans dix ans, et ces satellites sont de plus en plus considérés comme des objets qui peuvent être espionnés ou modifiés. Il ne faut pas être naïf, il faut pouvoir se protéger, ce qui est vital pour le fonctionnement de nos systèmes de transport, nos systèmes aériens, nos hôpitaux. »

Comme le stipule la Loi de programmation militaire 2019-2025, un budget de 3,6 milliards d’euros sera octroyé pour le spatial de défense. Cette somme servira entre autres à financer le renouvellement des satellites français d’observation CSO et de communication (Syracuse) et de lancer en orbite trois satellites d’écoute électromagnétique (CERES).

À noter que la France n’est pas la seule à œuvre dans ce sens. Les États-Unis ont également fait savoir qu’ils allaient créer la « Space Force ». Il ne fait aucun doute que d’autres pays vont s’empresser de suivre la tendance.

Mots-clés insolite