La Fredzone change de formule d’hébergement…

Peu de gens le savent (parce que je le cache bien), mais je suis d’un naturel assez distrait. Surtout après quelques Gin Tonic bien frappés. C’est comme ça, quand vous êtes informaticien, vous avez une chance sur deux de devenir alcoolique. Toujours est-il que j’avais tellement rien à faire de mon week-end que j’ai eu la super idée de changer de formule d’hébergement. Le tout sans filets, évidemment…

Bon, s’il y en a parmi vous qui veulent faire du web, il faut être clair, très clair : ne changer jamais d’hébergement sans vous assurer que votre sauvegarde est bien complète. Ca n’a l’air de rien, vu comme ça, mais je peux vous assurer que vous vous épargnerez bien des frayeurs et que votre espérance de vie ne se cassera du coup pas la gueule dans les escaliers.

Le truc, en fait, c’est que depuis quelques temps j’ai tendance à exploser ma bande passante quelque chose de bien. En même temps, je ne vais pas m’en plaindre, ça prouve que vous êtes de plus en plus nombreux à me lire. Trop de la balle, comme dirait Saint Nicolas après s’être tapé un renne de plus… Donc voilà, mais hier j’ai en plus reçu un gentil mail d’OVH m’indiquant très judicieusement que ma base de données aussi avait tendance à grossir un peu trop et que si ça continuait, je devais m’attendre à de lourdes représailles.

Du coup, j’ai sauvegardé ma base, j’ai récupéré tous mes petits sur mon ancien compte FTP et j’ai migré ma formule vers quelque chose d’un peu plus adapté. Oui, sauf que ce que je n’avais pas prévu, c’est que la sauvegarde de ma base serait complètement pourrie. Pas très drôle, pour le coup…

Heureusement pour moi, j’avais eu la présence d’esprit de sauvegarder aussi mes billets en utilisant l’outil dédié de SPIP. Un truc plutôt sympa et qui m’a permis d’échapper de peu aux psychologues pour Geeks dépressifs. Résultat des courses, j’ai refait une installation toute propre, à partir de zéro et j’ai restauré ensuite ma base en passant par SPIP (d’ailleurs, merci à lui…).

Alors normalement, tout devrait rouler comme en l’an 40. J’avais juste zappé l’URL Rewriting mais heureusement pour moi, un gentil plagiste me l’a fait remarquer par mail. Merci à lui aussi, du coup. Et si jamais vous voyez qu’il manque quelque chose, n’hésitez pas à me l’indiquer dans les commentaires.

Message publicitaire : passez donc à SPIP…