La Fredzone change de peau…

Figurez-vous que le hasard fait vraiment bien les choses. Non, sans déconner, alors même que la Fredzone vient de fêter ses six mois d’existence, je viens de découvrir que j’avais publié mon 200ème billet hier. Du coup, j’ai mis les bouchées doubles histoires de vous proposer un thème tout nouveau, tout beau. Alors bon, je n’ai pas apporté le champomy, mais c’est l’attention qui compte…

Le temps passe trop trop vite. Franchement, la vie est injuste parce que plus vous vieillissez, et plus les journées s’enchaînent les unes après les autres. Ces six derniers mois, je ne les ai même pas vu passer. Mais alors pas du tout. Le lancement de la Fredzone, c’est un peu comme si c’était hier et ce n’est vraiment pas facile à réaliser.

Histoire de faire un petit bilan, anniversaire oblige, on va donc préciser que la Fredzone c’est 200 billets pour un peu plus de 1400 commentaires. Bon, c’est pas énorme, on est bien d’accord, mais ça fait toujours plaisir. Ça fait toujours plaisir d’autant plus que vous êtes quand même 2000 en moyenne à passer me voir chaque jour. Super sympa, surtout qu’il vous arrive de venir avec vos copains et de monter ainsi à 2500 voir même à 3000. Ca en ferait des équipes de foot, tout ça (mais bon, je n’aime pas le foot…).

Alors je n’ai pas vraiment eu le choix, hein, il fallait bien que je marque le coup d’une façon ou d’une autre. Histoire de faire simple, j’ai donc opté pour un nouveau thème (que c’est moi qui l’ai fait) et une petite mise à jour de SPIP. D’ailleurs, en parlant de ça, autant en profiter pour remercier tous les gens qui se cachent derrière le fameux CMS français. Sans déconner, les gars, vous faites vraiment du super bon boulot et si vous pouviez simplement m’expliquer comment mettre en place un système de notification pour les gens qui postent des commentaires, j’irais même jusqu’à vous payer une petite bouteille…

Mais surtout, il me faut remercier ceux qui m’ont donné envie de lancer ce blog. Alors je ne parle pas de mon entourage immédiat (je n’aime pas trop parler de ma vie), mais plutôt de ces blogueurs qui m’ont donné le goût des choses. C’est pas compliqué parce qu’ils ne sont que trois : Loxodon, Daria et Netwizz (dans l’ordre). Je pense que, sans vous, je n’aurais jamais mené ce projet jusqu’à terme.

Voilà, c’est fini pour les violons, en tout cas merci à vous tous pour m’accompagner (et me supporter) chaque jour ^