La Fredzone fête ses deux ans !

Pinaize, mais comment le temps défile, hein… Le premier anniversaire de la Fredzone, j’ai l’impression que c’était hier. Il faisait beau, des femmes nues dansaient derrière moi tout en jetant des pétales de rose dans l’air, pétales qui finissaient par mourir délicatement sur mes épaules et dans ma chevelure. Oui, le temps passe vite… Oui, les pétales de rose, c’était chouette… Oui, j’aime les femmes nues… Et là, pour son second anniversaire, qu’est ce donc que je vais bien pouvoir faire ?

La Fredzone fête ses deux ans !

Normalement, les blogueurs fêtent leur anniversaire en filant des cadeaux à leurs lecteurs. Bon, c’est gentil de leur part, même si je n’ai jamais rien gagné (obligé que c’était truqué) et que j’ai du mal à comprendre le concept. Non parce que franchement, quand c’est ton anniversaire, c’est normalement à toi qu’on fait des cadeaux, et pas le contraire, non ? Bon, enfin de toute manière, comme je fais fuir les partenaires, je ne peux pas en faire autant. C’est con, j’aurais pu booster mon trafic…

Du coup, j’ai opté pour la seconde option, à savoir que ce soit vous qui me fassiez des cadeaux. Alors avant que vous vous barriez comme des lâches, je tiens à vous rassurer. Conscient de la crise économique qui secoue les foyers français, il est évident que je ne vais pas vous demander de claquer votre CODEVI pour me faire plaisir. De toute façon, même si je vous le demandais, vous ne le feriez pas. Ouais ouais, je vous connais, faut pas croire…

Non mais du coup, j’ai envoyé un mail à quelques uns d’entre vous pour leur demander de participer à une petite opération. L’idée est simple, il est simplement question de rédiger un petit texte (ou de tourner une vidéo ou d’enregistrer du son ou de faire des dessins ou de m’envoyer un chèque) pour que vous me disiez ce que la Fredzone a changé dans votre quotidien. Avant que vous me crachiez dessus, je tiens à préciser que c’est du second degré, l’objectif étant de se marrer sans se prendre la tête…

A partir de la semaine prochaine, chaque jour, je publierai l’un de vos textes.

PS : Et si vous avez envie de m’envoyer votre création, suffit de le faire à l’adresse mail suivante : frederic.pereira(@)gmail.com.

[Photo]