Clicky

La GSMA veut se réunir à propos de l’exclusion potentielle de Huawei du marché des télécommunications

La GSM Association (GSMA) regroupe près de 800 opérateurs de téléphonie mobile à travers 220 pays du monde. En d’autres termes, c’est une organisation d’envergure dans le secteur des télécommunications.

Or, cette association a récemment proposé à ses membres de tenir une réunion de crise à propos de Huawei. Plus précisément, l’organisation veut discuter de la possibilité que le fournisseur de réseau chinois soit écarté du marché des télécommunications. Cette hypothèse, si elle se confirme, impacterait grandement sur les opérateurs.

Rappelons que Huawei est actuellement aux prises avec la Commission européenne. Des sources ont effectivement confié à Reuters que la Commission prévoit d’interdire de facto tous les équipements de réseaux mobiles 5G de Huawei dans l’Union européenne. Et ce, en raison de suspicions concernant la sécurité nationale.

La situation de Huawei sera à l’ordre du jour de la réunion du conseil d’administration de GSMA

Un porte-parole de la fédération a déclaré le samedi 2 février 2019 à Reuters que Mats Granryd, le directeur général de la GSMA, a informé ses membres qu’un débat portant sur la situation de Huawei sera mené lors de la prochaine réunion du conseil d’administration.

Ladite réunion se tiendra vers la fin de février 2019, en marge du Mobile World Congress, le plus grand rassemblement annuel du secteur des télécommunications, qui aura lieu à Barcelone. Toutefois, cette réunion devra encore être ultérieurement confirmée.

Pour rappel, plusieurs pays occidentaux, tels que l’Australie ou encore les États-Unis, ont banni les équipements de Huawei sur leur territoire, craignant qu’ils ne servent de relais au cyberespionnage. Pour sa part, Huawei, qui est actuellement le leader mondial du marché avec des ventes annuelles de plus de 100 milliards de dollars, réfute toute accusation d’espionnage. Huawei et son fondateur, Ren Zhengfei, a effectivement nié toute collaboration avec la Chine.

Plusieurs opérateurs mobiles comptaient sur la technologie 5G de Huawei

En marge de ces suspicions, de nombreux opérateurs comptent sur la technologie 5G de Huawei.  De ce fait, une interdiction de facto de cet opérateur mobile chinois serait assez défavorable pour les opérateurs qui s’appuyaient sur cette technologie pour rester compétitifs en matière de communication. Sans parler des incidences que l’interdiction des réseaux 5G de Huawei aurait sur les constructeurs de voitures autonomes, sur les usines connectées, mais aussi sur la technologie médicale.

Deutsche Tekecom, la plus grande entreprise de télécommunication européenne, a d’ailleurs déclaré que l’expulsion des équipements de Huawei retarderait le déploiement de ses nouveaux services de deux à trois ans.

Mots-clés huawei