Clicky

La Lettonie aurait servi de terrain d’exercice pour le nouvel arsenal de la Russie

La Russie possède une nouvelle arme militaire, plus précisément, il s’agit d’un arsenal cybernétique. Afin de tester ses performances, le pays aurait choisi le réseau téléphonique letton comme terrain d’exercice. Les conséquences de cet acte ? Un dysfonctionnement de tout le réseau téléphonique et l’impossibilité de composer des numéros d’appel d’urgence.

Ces pannes ont duré sept heures le mercredi 30 août 2017.  Pour l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord et le gouvernement de la Lettonie, cette expérimentation russe avait pour but d’anticiper le Zapad, une manœuvre militaire à laquelle participait la Biélorussie.

Clavier

Cette opération vise la Suède et c’est Kaliningrad, un domaine russe situé entre la Lituanie et la Pologne qui sert de base.

Interférence des communications

Le vice-président de la Commission de la sécurité nationale de la Lettonie, Karlis Serzants, a déclaré que la Russie avait utilisé un brouilleur d’ondes pour perturber les échanges téléphoniques. Ce brouilleur devait ainsi être placé sur Kaliningrad et devait viser l’île suédoise. Malgré tout, la Lettonie fut affectée par l’un des bords du faisceau.

Un représentant de la Défense a rétorqué ne pas avoir eu connaissance de cette perturbation téléphonique. Pour l’Otan, la Russie mise énormément sur ces armes cybernétiques.

Elle les avait d’ailleurs placées au centre de ses tests. Cet arsenal ne manque pas d’inquiéter les alliés qui n’utilisent ces armes que comme moyens de défense alors que la Russie les utilise comme armes offensives.

Divergence d’allégation entre la Russie et l’Otan

Du point de vue du général Ben Hodges, commandant des forces armées américaines, l’arsenal qu’a concocté la Russie pendant trois ans a été majoritairement testé au cours de cette manœuvre. De même, une centaine de milliers de soldats ont été déployés lors de cet exercice.

Selon l’Otan, la Russie a saisi cette occasion pour tester ses forces en cas de guerre contre les pays occidentaux. Moscou affirme avoir mené cet exercice du 14 au 20 septembre 2017. Pourtant, l’Otan affirme qu’en réalité, il s’était déroulé entre le mois d’août jusqu’à la fin du mois de septembre.

Le numéro d’urgence 112 était également tombé en panne avant le commencement de la manœuvre russe. Tout indique que la Russie l’avait sciemment pris pour cible.

Mots-clés rumeursrussie

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !