La loi Hadopi a été votée…

Un billet très rapide parce que je ne suis pas du matin et que la nouvelle m’a foutu de très mauvaise humeur. Initialement prévu pour la semaine prochaine, le vote de la loi Hadopi a été avancé à hier soir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il ne restait plus qu’une poignée de députés et qu’elle était donc sûre de passer. Et on appelle ça la démocratie ?

Bienvenue en Sarkozie

Concrètement, il ne restait plus que 2,5% du Parlement lorsque la loi a été votée. Faut dire aussi, quand on avance le vote d’une loi et qu’on le fixe à 22h45 un jeudi soir, on est presque sûr de pouvoir la faire passer sans que personne ne s’en rende compte. Et on comprend facilement ce choix lorsqu’on sait que de nombreux députés, y compris de la majorité, s’étaient farouchement opposés à la loi Hadopi.

Mais voilà, plutôt que de respecter les règles, on a préféré contourner l’obstacle en profitant de l’absence de la plupart des députés. A mon sens, cela prouve tout simplement que la France n’est plus une démocratie et qu’elle ne respecte plus ses citoyens. L’obscurantisme revient à la mode, et il vaut mieux nous y habituer tout-de-suite car ce n’est pas prêt de changer.

Le plus drôle, c’est que la loi Hadopi ne changera strictement rien pour les pirates. Ces derniers ne fréquenteront tout simplement plus les réseaux habituels et retourneront sur IRC ou sur les newsgroups qui, eux, ne sont pas prêts de tomber sous la coupe du gouvernement.

Non, comme le dit si bien Numérama, la loi Hadopi n’est un danger que pour les citoyens de notre beau pays. Et encore une fois, ce sont nos libertés individuelles qui s’effondrent encore un peu.

EDIT : Et si vous avez peur, que vous ne savez pas quoi faire, que vous ne comprenez pas ce qui vient de vous tomber sur le coin de la gueule, vous pouvez toujours aller lire les 10 antidotes proposés sur Linux Manua (merci à Morgan pour le lien) !

Via Numerama (la photo aussi)