Clicky

La Loppsi, c’est pas pour tout-de-suite

Comme le dit le fameux proverbe russe, « pourvu qu’il y ait des os, la chair repoussera ». Ouais, ils sont bizarres les russes et ce n’est pas Irina, ma secrétaire russe personnelle, qui osera dire le contraire. Visiblement, le triste sort de l’Albanel (que nous n’oublierons jamais) a tendance à servir d’exemple puisque Brice Hortefeux a décidé de retirer la Loppsi de l’ordre du jour du Parlement histoire de procéder à quelques aménagements. Alors attention, hein, parce que ce n’est pas vraiment une bonne nouvelle…

La Loppsi, ce n'est pas pour tout de suite

C’est sur ReadWriteWeb que l’on apprend l’incroyable nouvelle : la Loppsi, qui est sans doute l’un des textes les plus liberticides de notre histoire, va prendre beaucoup de retard. Pour mémoire, notre président voulait le faire passer le plus vite possible mais il semblerait que l’exemple Hadopi l’ait pas mal refroidi. Bon, en même temps, on le comprend, quand on est sacré « trou du cul du web », on a tendance à marcher sur des oeufs.

Evidemment, vu comme ça, on pourrait penser qu’il s’agit d’une victoire mais la réalité est tout autre. Dans l’état, ce texte aurait beaucoup de mal à être voté. En prenant un peu de temps, Brice Hortefeux (enfin ses conseillers) aura l’occasion de le remanier afin de le rendre plus digeste. Moralité, si le projet de loi risque de prendre pas mal de retard (ce n’est pas facile de rendre acceptable et pédagogique un texte de loi liberticide), il aura au final beaucoup plus de chances de passer.

Et oui, mes chers camarades, le combat n’est pas terminé et nous n’avons pas fini de serrer les fesses.

Via ReadWriteWeb

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.