La Lune abrite peut-être beaucoup plus d’eau que prévu

Une nouvelle étude, menée par une équipe de chercheurs de l’Université de Californie, montre qu’il pourrait y avoir beaucoup plus d’eau glacée à la surface de la Lune qu’on ne le pensait jusqu’ici. Si cela se confirme, ce serait une excellente nouvelle pour les futures missions sur la Lune.

L’équipe de chercheurs a comparé les zones ombragées protégées du Soleil à la surface de Mercure avec des cratères lunaires aux caractéristiques similaires. Pour ce faire, ils ont analysé les données de la sonde spatiale MESSENGER de la NASA, un orbiteur robotique qui a passé quatre ans sur l’orbite de Mercure, et ont découvert qu’il était possible que des caches de glace se trouvent dans des cratères ombragés en permanence à la surface de la Lune.

JAXA Lune

Crédits Pixabay

Des cratères lunaires recouverts d’énormes quantités d’eau gelée

Selon les chercheurs, ces cratères ombragés, situés près du pôle sud de la Lune, abritent des dépôts de glace, parfois de plusieurs mètres d’épaisseur. Ces cratères sont protégés du soleil et enregistrent des températures aussi basses que -233° Celsius la nuit, ce qui pourrait expliquer pourquoi ils abritent autant de glace, expliquent les chercheurs.

Les résultats de leurs recherches ont été publiés dans la revue Nature Geoscience.

Une bonne nouvelle pour la création d’une future base permanente sur la Lune 

La sonde LRO de la NASA, qui s’est écrasée à la surface de la Lune en 2009, avait fourni des preuves antérieures suggérant que certains des cratères lunaires étaient en partie composés d’eau et de vapeur de glace.

Une autre étude, publiée plus tôt ce mois-ci par des scientifiques du Goddard Space Flight Center de la NASA, a également révélé que les cratères du pôle sud lunaire pouvaient abriter de l’eau piégée, mais pas autant que ce que suggère maintenant l’équipe de l’Université de Californie.

Il faudra encore attendre un peu avant de connaître précisément la quantité d’eau emprisonnée dans ces cratères lunaires à l’abri du soleil, le temps d’envoyer des astronautes vérifier sur place. Dans le meilleur des cas, cependant, les quelques 12 000 cratères ombragés de la surface de la Lune pourraient contenir des millions de tonnes d’eau gelée, ce qui faciliterait considérablement la création d’une future base lunaire permanente.

Mots-clés espacelune