La Maison Blanche voudrait privatiser l’ISS

La Maison Blanche aurait-elle une dent contre l’ISS sous sa forme actuelle ? Il semblerait que ce soit le cas. Selon le Washington Post, l’administration Trump envisagerait en effet de faire de la Station Spatiale Internationale une entreprise privée et de l’offrir ainsi au plus offrant.

L’ISS coûte cher, elle coûte même très cher, et la Maison Blanche en a visiblement assez de payer les factures. Le mois dernier, l’administration Trump a ainsi annoncé son souhait de tourner la page et de ne plus financer la station à l’horizon 2025.

ISS

Alors bien sûr, les États-Unis ne sont pas les seuls à financer la station. L’Europe et la Russie contribuent elles aussi au projet, de même pour le Japon ou encore le Canada.

La Maison Blanche en a assez de payer les factures de l’ISS

Toutefois, de nombreuses personnes craignent que cette décision envoie un message fort aux partenaires de la NASA et les pousse ainsi à se désolidariser à leur tour du projet.

La Maison Blanche semble cependant avoir de la suite dans les idées et cette dernière aurait ainsi l’intention de privatiser la station spatiale.

C’est en tout cas ce que l’on peut déduire de l’extrait du rapport de la NASA, un extrait obtenu par nos confrères du Washington Post : « La décision de mettre fin au soutien fédéral direct pour l’ISS en 2025 ne signifie pas que la station elle-même sera retirée de l’orbite à ce moment-là – il est possible que l’industrie puisse continuer à faire fonctionner certains éléments de l’ISS dans le cadre d’une future plateforme commerciale ».

Plus étonnant, l’agence spatiale américaine semble même prête à prendre les devants et à entamer ainsi les négociations avec différents acteurs de l’industrie : « La NASA va développer ses partenariats internationaux et commerciaux sur ces sept prochaines années pour assurer la présence et l’accès continus des humains à l’orbite terrestre basse ».

Vers une privatisation de la Station Spatiale Internationale ?

La Maison Blanche semble soutenir l’idée pour sa part. Le gouvernement américain aurait en effet l’intention de réserver dans son budget 2019 une enveloppe de 150 millions de dollars pour favoriser l’émergence d’un partenariat avec des groupes privés.

Il faut tout de même rappeler que la NASA entretient des rapports privilégiés avec plusieurs acteurs du marché. L’agence a en effet pris l’habitude de sous-traiter certaines opérations et elle travaille ainsi en étroite collaboration depuis plusieurs années avec SpaceX.

Dans ce contexte, le projet de privatisation de l’ISS ne semble pas totalement farfelu.

Mots-clés espaceiss