Clicky

La mention “Photo retouchée” obligatoire dans les pubs

Le 1er octobre 2017, le décret n° 2017-738 relatif aux photographies à usage commercial des mannequins dont l’apparence corporelle a été modifiée entre en vigueur. Ce décret a été modifié le 4 mai 2017 et rendu public le 5 mai 2017 au Journal officiel.

Selon cette loi, conformément à l’article L2133-2 du Code de la santé publique, la mention « Photographie retouchée » doit être apposée sur les « photographies à usage commercial de mannequins, définis à l’article L7123-2 du Code du travail, dont l’apparence corporelle a été modifiée par un logiciel de traitement d’image afin d’affiner ou d’épaissir la silhouette du mannequin. »

Mannequin Photoshop

L’application de ce nouveau décret mettra certainement fin aux dictats de la mode qui glorifient les mannequins aux corps faméliques. Du moins, cette décision va nettement atténuer son influence sur les lectrices.

Un physique qui ne reflète pas la réalité

Depuis longtemps, les jeunes femmes nourrissent secrètement l’envie de ressembler aux icônes qu’elles voient en couverture des magazines de mode. Les modèles que renvoient ces icônes aux corps sans défauts, à l’allure svelte et sans un gramme de graisse incitent de plus en plus de femmes à s’affamer et se rendre malades pour obtenir le corps de ces mannequins qu’elles idolâtrent tant.

Toutefois, la réalité est toute autre. En effet, ces corps parfaits ne sont pas réels et sont travaillés minutieusement à grand renfort de logiciels de traitement d’images, notamment Photoshop.

La santé en priorité

Le ministère de la Santé a tenu a souligné que « L’exposition des jeunes à des images normatives et non réalistes du corps entraine un sentiment d’autodépréciation et une mauvaise estime de soi pouvant avoir un impact sur les comportements de santé. »

Ce décret s’applique également aux photographies diffusées en ligne. Il stipule que l’article L2133-2 est applicable « aux photographies à usage commercial de mannequins insérées dans les messages publicitaires diffusés notamment par voie d’affichage, par voie de communication au public en ligne, dans les publications de presses. »

D’après le ministère de la Santé, l’entrée en vigueur de cette loi permettra « d’agir sur l’image du corps dans la société pour éviter la promotion d’idéaux de beauté inaccessibles et prévenir l’anorexie chez les jeunes. »

Mots-clés législation

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !