La NASA a besoin de vous pour trouver Planet Nine

La NASA est toujours à la recherche de la neuvième planète du système solaire, une planète dont l’existence n’a pas encore été prouvée. Pour faciliter les recherches, l’agence a eu l’idée de s’appuyer sur les internautes. Elle a donc lancé une nouvelle plateforme destinée à faciliter la recherche de cette hypothétique planète.

Le système solaire compte une étoile et pas moins de huit planètes différentes. La Terre en fait partie, mais elle n’est pas la seule. La liste comprend aussi Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et cette bonne vieille Neptune.

Recherche Planet Nine

La NASA a besoin de vous pour trouver Planet Nine.

En plus de ces planètes, les astronomes ont découvert environ 175 satellites connus et pas moins de six planètes naines.

Planet Nine, une planète très mystérieuse

Toutefois, il existe aussi de nombreux corps aux abords du système, des objets dissimulés dans la fameuse ceinture de Kuiper.

Cette dernière fascine de nombreux astronomes. Michael E. Brown et Konstantin Batygin en font partie. Les deux hommes l’observent en effet depuis plusieurs années. Leurs études poussées ont d’ailleurs débouché sur la découverte de plusieurs corps massifs, et même sur celle de quelques planètes naines.

En 2016, les deux compères se sont intéressés à Sedna et à cinq autres objets transneptuniens situés eux aussi dans la ceinture de Kuiper. En observant leurs caractéristiques et leur orbite, ils ont remarqué un phénomène très étrange : la trajectoire de ces objets présentait des caractéristiques proches, voire similaires.

Ils ont commencé par penser qu’ils se trouvaient sous l’influence de notre étoile, mais leurs calculs leur ont rapidement prouvé que ce n’était pas possible, du fait de la distance les séparant de l’astre. Après avoir mené des études plus poussées, ils ont fini par déterminer que ces objets se trouvaient peut-être sous l’influence gravitationnelle d’une autre planète.

Les astronomes ont donc développé un modèle mathématique afin de dessiner le portrait de cette mystérieuse planète. En prenant en compte les trajectoires empruntées par ces objets, ils ont fini par en déduire que cette fameuse planète devait être dix fois plus massive que la Terre, avec un diamètre trois fois supérieur.

La légende de Planet Nine était née.

Un portail pour apporter sa pierre à l’édifice

Alors bien sûr, leurs conclusions ont trouvé un certain écho dans la communauté scientifique et de nombreux astronomes se sont ainsi lancés à la recherche de cette fameuse planète. En pure perte, puisque personne n’a encore été en mesure de l’observer.

Comment est-ce possible ? La raison est assez simple en fait. D’après les modèles mathématiques mis au point par nos deux experts, Planet Nine se trouverait à une distance comprise entre 30 et 160 milliards de kilomètres de l’étoile de notre système. Ce qui représente une distance trente-cinq fois supérieure à celle séparant Neptune du Soleil.

En partant de ce constat, elle aurait donc besoin de 10 000 ou 20 000 ans pour faire le tour de notre étoile.

La NASA a mené de nombreuses recherches de son côté aussi, mais elle a malheureusement fait chou blanc. Faute de mieux, l’agence a donc eu l’idée de faire appel aux internautes et elle vient ainsi de lancer un nouveau service entièrement dédié à la recherche de Planet Nine.

Backyard Worlds : Planet 9 a ouvert ses portes mercredi dernier et il présente d’innombrables images prises par le télescope spatial Wide-field Infrared Survey Explorer. Ou WISE pour les intimes. Les internautes souhaitant contribuer au projet peuvent donc se rendre sur le site et examiner toutes ces images. Lorsqu’ils trouvent quelque chose d’intéressant, comme un objet ayant changé de position, ils peuvent laisser une marque.

Ces données sont ensuite envoyées aux astronomes de la NASA, qui peuvent les examiner et déterminer la viabilité de ces fameuses marques.

Le site est plutôt bien conçu et un assistant se lance automatiquement à la première visite pour nous apprendre les rudiments et pour nous expliquer ce que l’agence attend exactement de nous.

Pour la petite histoire, il faut savoir que le site a été élaboré conjointement par la NASA, l’American Museum of Natural History, l’Université de l’Arizona, l’Université de Berkeley, le Space Telescope Science Institute et le portail Zooniverse.

Bonne chasse !