La NASA a découvert dix nouveaux astéroïdes potentiellement dangereux

La NASA surveille de près les astéroïdes évoluant dans le système solaire. L’agence a d’ailleurs déployé au cours de ces dernières décennies plusieurs instruments destinés à en faciliter le suivi. NEOWISE en fait partie et l’observatoire a identifié 114 nouveaux corps. Dix d’entre eux représentent potentiellement un risque pour notre planète.

Les étoiles et les planètes ne sont pas les seules à peupler dans l’univers. Plusieurs corps les accompagnent. Certains se trouvent sur des orbites précises, d’autres filent à toute allure à travers l’espace.

Astéroïdes Terre

Les astéroïdes appartiennent à cette dernière catégorie et il en existe des centaines de milliers autour de nous.

La Terre et les astéroïdes, les liaisons dangereuses

Tous différents, ils peuvent mesurer plusieurs centaines de mètres de diamètre et certains représentent ainsi un risque réel pour notre planète et notre civilisation.

La dangerosité d’un astéroïde est principalement déterminée par deux critères distincts : leur trajectoire et leur taille. Pour qu’un corps de ce type soit considéré comme dangereux par l’agence spatiale américaine, il doit en effet se trouver sur une trajectoire passant à proximité de notre planète et atteindre un diamètre suffisant pour pouvoir franchir la frontière invisible de notre atmosphère.

En effet, lorsqu’un astéroïde mesure moins de dix mètres de diamètre, il n’a aucune chance d’atteindre le sol et il finit ainsi par se désintégrer dans l’atmosphère de notre planète.

Ensuite, tout dépend de leur taille. Il suffirait par exemple d’un astéroïde doté d’un diamètre de plusieurs dizaines de mètres pour détruire n’importe quelle ville. Un corps de plus de cent mètres serait pour sa part susceptible de provoquer entre cinq et cent millions de morts.

NEOWISE a découvert de nouveaux corps potentiellement dangereux

La NASA a donc mis en place un programme de surveillance afin de suivre les corps les plus dangereux.

Le NEOWISE en fait partie. Ce télescope a en effet été mis en orbite en 2009 et il a pour principale mission de dresser une cartographie de toutes les sources infrarouges évoluant à proximité de notre belle planète. Grâce à ses instruments, il est ainsi capable de repérer et de suivre les plus gros astéroïdes évoluant dans l’espace.

Très prolifique, il n’a eu besoin que de deux ans pour découvrir 21 comètes, 34 000 astéroïdes et 135 géocroiseurs. L’agence spatiale l’a ensuite placé en hibernation pendant deux ans avant de le réactiver en 2013. Depuis, le télescope n’a pas chômé et il a ainsi repéré plusieurs centaines d’objets placés sur une trajectoire proche de notre planète.

En travaillant sur les données capturées par son entremise, la NASA a trouvé dix corps représentant potentiellement un risque pour notre planète.

Pour l’heure, l’agence n’a publié ni leur nom ni leurs caractéristiques. Pas encore, du moins. Ceci étant dit, il est encore un peu tôt pour creuser un abri anti-atomique dans le fond de votre jardin. La Terre n’en est pas à son premier rodéo et des dizaines de corps potentiellement dangereux ont ainsi croisé notre route durant cette dernière décennie.

Et nous sommes toujours là pour en parler.