La NASA a réussi à faire pousser un fruit sur l’ISS

La NASA a annoncé que, si tout se déroule comme prévu, les premiers fruits extraterrestres pourront être cueillis sur l’ISS en novembre prochain. Les grains de Capsicumannuum, un poivron-piment, y seront envoyés dans quelques jours. Les chercheurs ont préféré cette variété, ayant une saveur piquante et particulièrement riche en vitamine C, à la tomate. Ce sera le tout premier fruit cultivé dans l’espace.

L’environnement spatial ne favorise pas la pousse, car les racines ont besoin de la gravité pour s’orienter. Ainsi, des techniques spécifiques et des lumières artificielles sont utilisées pour aider les plantes à croître.

ISS

Le piment Española a été choisi pour sa facilité de pollinisation et sa rapidité de croissance.

« Nous recherchions des variétés qui ne poussent pas trop haut, mais qui sont productives dans les environnements contrôlés que nous utiliserions dans l’espace », a déclaré Ray Wheeler, un physiologiste végétal de la NASA.

Pour manger des aliments frais et savoureux dans l’espace

À bord de la Station spatiale internationale, les astronautes ont rarement l’occasion de manger des produits frais. Leur ravitaillement, constitué notamment de carottes et de pommes de terre, doit être consommé rapidement, car les vitamines C et K disparaissent avec le temps.

« Les astronautes ont souvent exprimé leur désir d’avoir des aliments plus savoureux. Ainsi, un peu de saveur épicée semble être une bonne chose. En plus, les poivrons sont très riches en vitamine C, ce qui est important pour les régimes de l’espace », a ajouté Wheeler.

La santé des astronautes dépend de leur alimentation. Selon des études, s’ils sont trop longtemps privés de nutriments, ils risquent de développer des infections et des maladies cardiaques.

Par conséquent, les chercheurs s’efforcent d’avoir une grande variété de nutriments et de vitamines dans leurs cultures. L’année dernière, un système appelé « The Advanced Plant Habitat » a été envoyé à bord de l’ISS. Il s’agit d’un potager artificiel qui fonctionne de manière autonome. Il devrait se joindre au système de production de légumes.

Un défi important pour les futurs explorateurs

Faire pousser des plantes dans l’espace représente un grand défi pour les futurs explorateurs. Dans ce milieu, la gravité manque et l’eau ne coule pas, mais forme des petites bulles en suspension. En outre, l’absence de vent, d’insectes et de lumière solaire rend la plantation encore plus difficile.

En 2015, les astronautes américains ont goûté, pour la première fois, à un légume cultivé dans l’espace. C’était une laitue romaine, qui a poussé hors-sol en seulement trente jours, sous un système d’éclairage LED de couleur bleue, rouge et verte.

Plus récemment, la NASA a sélectionné cent six variétés de plantes capables de s’adapter à l’environnement spatial. En outre, l’Agence spatiale américaine tient à étudier les effets thérapeutiques du jardinage sur les astronautes.

Mots-clés espaceiss