La NASA a réussi à photographier des nuages bleus électriques

La nature est pleine de surprises étonnantes. La NASA est parvenue à immortaliser en photos un de ces phénomènes magnifiques dont Dame Nature a le secret. Un ballon de l’agence spatiale américaine a fourni des images et des vidéos spectaculaires de nuages bleus électriques qu’on ne trouve que dans la haute atmosphère de la Terre.

Les nuages en question sont ce qu’on appelle des « nuages mésosphériques polaires ou PMC. »

Également connus sous l’appellation de nuages noctulescents, ils font l’objet d’une étude passionnante menée par la NASA dans le cadre d’une mission baptisée PMC Turbo.

Rendez-vous sur YouTube pour visionner les superbes images prises par le ballon de la NASA. Pour les scientifiques, en l’occurrence les météorologues, cette mission revêt un enjeu important.

Périple dans la haute atmosphère

Le 8 juillet 2018, la NASA a lancé un ballon géant dans la haute atmosphère terrestre. Ce dernier s’est élevé à une hauteur de 80 km dans le ciel. Lancé depuis Esrange, une base de lancement de ballons et de fusées de sonde en Suède, il a survolé le ciel pendant cinq jours jusque dans l’ouest du territoire de Nunavut au Canada.

Le ballon a été équipé de plusieurs caméras qui lui ont permis de capturer près de six millions d’images haute résolution tout au long de son périple au-dessus des nuages. Une grande majorité des clichés a immortalisé la beauté de nuages PMC.

Une découverte passionnante

C’est avec passion que les chercheurs ont soigneusement étudié et analysé les images de nuages noctulescents prises par le ballon de la NASA. « Nos caméras ont probablement pu capturer des événements très intéressants et nous espérons qu’elles nous donneront un nouvel aperçu de cette dynamique complexe. » explique Dave Fritts, chercheur de la mission PMC Turbo à Global Atmospheric Technologies and Sciences à Boulder, dans le Colorado.

Les scientifiques espèrent que les photos leur permettront d’en savoir plus sur les mystérieux nuages PMC. Elles devraient également les aider à lever le mystère sur la turbulence dans l’atmosphère mais aussi dans les océans et les lacs. L’étude poussée des nuages noctulescents devrait également aider à améliorer les prévisions météorologiques.

Mots-clés NASA