La NASA cherche un nouvel agent de protection planétaire

La NASA cherche actuellement à recruter un nouvel agent de protection planétaire afin de consolider son équipe. Le poste est plutôt bien rémunéré et l’heureux élu touchera ainsi 187 000 $ par an.

L’humanité s’est pendant longtemps limitée à sa propre planète, mais beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis les premières observations astronomiques et elle s’intéresse ainsi de plus en plus aux autres mondes. Après avoir construit une station de recherche et l’avoir placé dans l’orbite de sa propre planète, elle souhaite à présent coloniser de nouvelles planètes.

NASA

Toutefois, l’exploration spatiale humaine soulève de nombreuses questions d’ordre éthique.

La NASA cherche son nouvel agent de protection planétaire

En explorant d’autres mondes, les agences spatiales prennent également le risque de les contaminer avec des organismes vivants en provenance de notre propre planète.

La NASA et l’ESA ont donc embauché des agents de protection planétaire chargés de veiller à ce que les contaminants de la Terre ne se répandent pas sur d’autres planètes… et vice-versa bien entendu. Introduire dans notre écosystème un organisme en provenance d’un autre monde pourrait en effet avoir de lourdes répercussions sur notre environnement.

Dans ce contexte, le rôle de ces agents est très loin d’être anecdotique.

Ceci étant, les effectifs sont extrêmement réduits et il existe seulement deux agents de ce type à temps plein dans le monde, des agents répartis entre les deux agences. C’est évidemment un problème et la NASA a donc pris la décision de renforcer sa division en embauchant un agent de protection planétaire supplémentaire.

L’annonce a été mise en ligne et elle est disponible à cette adresse.

Un poste complet et exigeant

Le poste est – presque – ouvert à tous, mais les candidats doivent avoir au moins une année d’expérience en tant qu’employé civil de haut niveau pour le gouvernement et connaître un minimum les missions en lien avec la protection planétaire et tout ce que cela implique.

Ils devront également détenir un diplôme avancé en sciences physiques, en génie ou même en mathématiques.

Il faut tout de même signaler que la vie d’un agent de protection planétaire n’est pas de tout repos. Afin de pouvoir accomplir sa mission, il doit en effet se rendre occasionnellement dans les centres spatiaux du monde entier pour vérifier les sondes et les appareils spatiaux à destination des autres mondes. En parallèle, il est aussi chargé de travailler sur les équipements utilisés par les astronautes et de mettre au point des protocoles et des procédures afin de limiter autant que possible le risque de contagion.

Ceci étant, c’est aussi un métier d’avenir. La NASA s’intéresse en effet beaucoup à Mars, mais elle a aussi l’intention de conduire des missions sur Europe, une des lunes de Jupiter.

Dans ce contexte, on comprend aussi ce qui motive le salaire proposé par l’agence spatiale américaine.

Mots-clés emploiinsoliteNASA