La NASA envisage de créer des lanceurs nucléaires pour faciliter les longs voyages spatiaux

La NASA travaille sur de nombreux projets différents et l’un d’entre eux a trait à la technologie utilisée pour propulser les lanceurs. L’agence spatiale envisage en effet de développer un système de propulsion nucléaire pour faciliter les longs voyages spatiaux.

Il existe à l’heure actuelle de nombreux lanceurs différents, mais ces derniers ont tous été développés afin de permettre aux gouvernements et aux groupes privés de placer des charges utiles dans l’orbite de notre planète ou de son satellite naturel.

Mars

Toutefois, la NASA voit désormais plus loin et elle travaille ainsi sur une mission habitée à destination de Mars.

Des lanceurs nucléaires pour coloniser Mars ?

Si les lanceurs actuels sont tout à fait capables d’envoyer un équipage et de l’équipement sur la planète rouge, l’opération nécessiterait une quantité importante de carburant… et diminuerait du même coup la charge utile des fusées.

L’agence spatiale américaine réfléchit donc à des alternatives et elle se serait ainsi rapprochée de l’entreprise BWXT Nuclear Energy afin de déterminer la faisabilité d’un lanceur à moteur nucléaire. Ce sont en tout cas les informations obtenues par Bloomberg auprès d’une source relativement proche des dossiers de l’institution.

Ces informations doivent être prises avec prudence et précaution, mais l’idée serait d’utiliser un ou plusieurs réacteurs nucléaires afin de brûler un propergol et de générer ainsi une poussée à partir de la chaleur dégagée – ou générée c’est selon – par l’opération.

Une histoire de charge utile

Grâce à un tel lanceur, la NASA serait en mesure de réduire le besoin de carburant et donc de placer une charge utile plus importante à bord des fusées l’exploitant.

Il faut cependant noter que ce n’est pas la première fois que l’agence travaille sur des systèmes de propulsion nucléaire. Elle avait en effet entamé des recherches dans les années 50 avant de mettre un terme au projet pour des raisons de coûts.

En ira-t-il de même cette fois encore ? C’est impossible à dire, mais les choses ont bien changé depuis les années 50 et un tel lanceur pourrait réellement faciliter la conquête de la planète rouge.

La NASA ne compte d’ailleurs pas réserver ces réacteurs nucléaires à ses futurs lanceurs. L’agence pense en effet en installer sur Mars afin de permettre aux premières colonies de générer l’énergie nécessaire au fonctionnement de leurs infrastructures.

Mots-clés espaceNASA